Branding_edited.jpg

Hello

As you enter the universe of the Ancilians, you travel through my mind.

It’s quirky. It’s quantum. It’s science fiction. It’s fantasy.

It’s action. It’s magic. It’s scientific. It’s technological.

It’s dragons. It’s heroes and superheroes.

It’s funny. It’s poignant. It’s romantic. It’s empowering.

It’s hopeful. It’s dystopian. It’s mysterious.

It’s an escape from our reality to discover a multiverse of ourselves.

All that in French and in English, of course!

Allô

En entrant dans l’univers des Ancilians, vous voyagez à travers mon esprit.

C’est bizarre. C’est quantique. C’est de la science-fiction. C’est de la fantasy.

C’est de l’action. C’est magique. C’est scientifique. C’est technologique. Ce sont des dragons. Ce sont des héros et des superhéros.

C’est drôle. C’est poignant. C’est romantique. C’est inspirant.

C’est plein d’espoir. C’est dystopique. C’est mystérieux.

C’est échapper à notre réalité afin de découvrir un multivers de nous-mêmes.

Tout cela en français et en anglais, bien sûr !

My story, my passion

A summary of my life

Born in the City of Quebec, in the Spring of 1969, I spent my childhood on Orleans Island in the ancestral house of my mother’s family. I was dreaming of becoming an astronaut and filled all my spare times with writing stories, reading – mostly science fiction – playing in the countryside with friends and practising music. Passionate about space, I was greatly interested in physics and mathematics. Literature attracted me and I chose to visit this option when I first started university. After this brief interlude in humanities, I returned to sciences. My next step surprised me more than anyone else: I changed direction and studied biology. I discovered a vast unexplored universe: the human brain. Following postgraduate degrees in neuroscience, my academic career took me to England, then Denmark before settling in England. I have lived in Southampton since 2002 with my husband and our two girls. I have left the laboratories a few years ago to start my company of consultants in biomedical innovations.

 

The Birth of My Passion

My CV gives a concise idea of my professional experience. My passions are rooted in an earlier time. When I was little, my grandmother, or Annette as she wanted us to call her, was telling us stories in which my brothers and I were the heroes. It was always in Lac Long and filled with bears and all creatures of the forest. I also have great recollections of parties with the Lavoie family who would recall childhood anecdotes. 

As a child I was inventing adventures. As time went by, I refused to abandon my imaginary universe. When I started school, I discovered I could consign to paper all those ideas. Some scribbles only lasted for a few lines, but sometimes, I find full sagas. As a teen, I was the girl who wrote stories and, like Annette, I was including all my friends in my parallel world. Throughout adulthood, I carried a pen and a notepad, still do, but the smartphone has become more versatile. It’s funny to read back the ideas because I don’t write like that any more. However, since they capture different periods in my life, they remain a source of inspiration.

Giving Life to My Characters

Why did I wait so long to publish? When the time came to choose a future or myself, I was faced with three options: would I become a writer, a musician or a scientist? It’s hard to imagine now, but back then, I was shy and lacked confidence. Laboratories are safe environments, away from the performing scene, the readers, the critics… However, I don’t regret my scientific career. I had to speak in public, write, learn to deal with criticisms. It has given me a deep understanding of the human spirit. Following the introspection of 2020, I learned to self-published and became an indie author.

Join me to discover where this journey will take us. 

SUBSCRIBE to continue the conversation

Mon histoire, ma passion

Ma vie en résumé

 

Née dans la ville de Québec, au printemps de 1969, j’ai passé mon enfance sur l’ile d’Orléans, dans la maison ancestrale de la famille de ma mère. Je rêvais de devenir astronaute et occupais mes temps libres à écrire toutes sortes d’histoires, à lire, surtout de la science-fiction, à jouer dans la campagne avec mes amis et à pratiquer la musique. Empreinte d’une passion pour l’espace, j’ai suivi plusieurs cours de physique et de mathématiques. La littérature m’attirait et j’ai opté pour une visite dans ce domaine au début de mes années universitaires. Après un bref interlude, j’ai retrouvé la science. Chose qui m’a surprise plus que tout le monde, j’ai changé de direction pour mieux comprendre la biologie. J’y ai alors découvert tout un univers à peine exploré : le cerveau humain. Après des études avancées en neurosciences, ma carrière académique m’a conduite en Angleterre et au Danemark avant de retourner en Angleterre où je vis à Southampton avec mes deux filles et mon époux depuis 2002. J’ai quitté les laboratoires il y a quelques années pour créer ma propre compagnie de consultants en innovation biomédicale.

 

La naissance de ma passion

Mon curriculum vitae donne une idée concise de mon expérience professionnelle. Elle ne dit pas d’où me viennent mes passions. Lorsque j’étais petite, grand-maman, ou Annette comme elle voulait qu’on l’appelle, me racontait des aventures dans lesquelles mes frères et moi étions les héros. Elles se déroulaient toujours au Lac Long, avec les ours et toutes les créatures de la forêt. J’ai aussi de bons souvenirs des réunions de famille durant lesquelles les Lavoie se remémoraient leurs anecdotes d’enfance.

Toute petite, j’imaginais beaucoup d’histoires. Au cours des ans, j’ai refusé d’abandonner la liberté de mon univers fantastique. En commençant l’école, j’ai découvert que je pouvais préserver tous ces récits dans des cahiers. Certains gribouillages ne remplissent que quelques lignes, mais parfois, je retrouve des sagas entières.   Ado, j’étais la fille qui écrivait des histoires et, comme Annette, j’incorporais mes amis dans mon monde parallèle. Durant toute ma vie adulte, j’ai gardé dans mon sac un crayon et du papier. Je continue cette habitude, mais le cellulaire est devenu plus polyvalent. C’est amusant de relire ces brouillons puisque je n’écris plus du tout ainsi. En revanche, ils demeurent des sources d’inspirations qui capturent différentes étapes de mon existence.

Donner vie à mes personnages

Pourquoi ai-je attendu si longtemps pour publier ? J’avais le choix de me concentrer sur une carrière littéraire, musicale ou scientifique. À l’époque, chose difficile à croire maintenant, j’étais timide et je manquais de confiance en moi. C’était beaucoup plus rassurant de travailler dans un laboratoire, loin de la scène des spectacles, des lecteurs et des critiques. En revanche, je ne regrette pas ma vie scientifique durant laquelle j’ai eu à parler en public, à écrire et à accepter les critiques.   Ma carrière m’a donné une compréhension profonde de l’esprit humain. Suite à l’introspection mondiale de 2020, j’ai appris les processus de l’auto-édition et je suis devenue une auteure indépendante.

Joignez-vous à moi pour découvrir où cette aventure nous mènera. 

ABONNEZ-VOUS pour continuer la conversation!