• abalabee

Creative Inspiration Créative 4

Updated: Nov 26, 2021

Continuez en français/ Continue in English

Image by/ par B.A. Lavoie

Faire du ménage

Le premier blogue de créativité j’ai discuté de la façon d’utiliser le remue-méninge sur un mot pour générer d’innombrables idées.

Dans le deuxième, nous avons construit un plan que j’appelle le squelette.

Dans le troisième, nous avons ajouté des couches sur notre squelette


Dans cet atelier créatif, nous ferons du ménage.

Image by Carola68 Die Welt ist bunt … from Pixabay

Lorsque j’arrive à cette phase, je regarde généralement un manuscrit désordonné, rempli de boîtes de commentaires et de scènes résumées. J’ai une intrigue globale avec de nombreuses histoires parallèles, personnages, endroits et rebondissements. Est-ce quelque chose que je publierais ? Non. Quand j’ai finalement mis toutes mes notes ensemble afin de terminer le premier manuscrit pour l’Enfant-Gardien, j’ai « découvert » la correction de l’arc narratif (story editing). C’est le moment pour étudier la structure de votre histoire : comment les personnages, les endroits, les objectifs et les motivations s’emboîtent-ils pour faire progresser l’intrigue(s).


La correction de l’arc narratif va au-delà des points saillants d’un récit. Écrire une histoire vient naturellement aux conteurs, mais même les meilleurs conteurs passeront par cette correction pour faire le ménage dans un manuscrit. L’expérience vous permet de développer vos propres processus, mais vous pouvez également consulter des outils pour vous aider (par exemple, fictionary). Je pourrais utiliser fictionary (et je le fais quand je fais la correction de l’arc narratif pour quelqu’un), mais j’ai ma propre feuille d’analyse pour mes manuscrits. Au cours de la première lecture, je regarde chaque scène pour identifier le point de vue, les personnages dans la scène, le cadre, les objectifs, motivations, tensions, conflits. Ensuite, j’analyse les données pour identifier quelles scènes n’aident pas à la progression de l’intrigue, s’il y a des lacunes, lesquelles devraient être déplacées… etc. C’est à ce moment-là que l’histoire prend vraiment vie. C’est un processus long et complexe qui fait appel à toute ma créativité. C’est ma partie préférée du processus de correction et c’est la raison pour laquelle j’ai décidé d’offrir mon expertise en tant que correcteur d’arc narratif et mentor créatif.


À ce stade, je ne m’occupe toujours pas du style, de la grammaire et de la langue. Je range les affaires avant d’épousseter et de balayer la maison.


Tout d’abord, regardons l’arc narratif qui suit un parcours typique pour tous les genres d’histoires :

  • L’incident initial (se produit dans les premiers 15 % du livre) : la vie se déroule normalement lorsque quelque chose arrive et provoque un changement

Image by/par B.A. Lavoie
Améthyste est un esprit libre, la tempête est une autre excuse pour une aventure. La sorcière lui fait prendre une mauvaise décision, sa vie change pour toujours.
  • Le point de non-retour (se produit entre 20-30 %) : l’incident qui force la main au protagoniste

Jusque-là, Améthyste a réagi aux tentatives de la sorcière. Quand elle est frappée par un sort, son destin est scellé.
  • Milieu (prends 45-55 % du livre) : la quête, le protagoniste accomplit des actes proactifs.

Améthyste agit au lieu de réagir à ce qui lui arrive. Elle ne prend pas toujours les bonnes décisions.
  • Le pire moment (se produit entre 70-80 %) : tout semble perdu

Son ennemi est en train de gagner
  • Climax (se produit entre 85-95 %) : le dénouement

Va-t-elle s’en sortir ? Ou, au contraire, va-t-elle perdre ?
Image by/par B.A. Lavoie
  • Conclusion : tout est bien qui finit bien (ou non).

Comment a-t-elle changé durant l’aventure ? A-t-elle perdu son esprit libre ?

Ensuite, je m’attarde à chaque scène qui doit aussi suivre un arc narratif avec un début, un milieu et une fin. Demandez-vous si le lecteur voudra tourner la page. Demandez-vous si cette scène est nécessaire pour faire progresser l’intrigue. Vérifiez comment elle commence et se termine. Vous devrez peut-être ajouter des scènes. Lorsque les endroits changent, c’est un bon moment pour créer une nouvelle scène. Par exemple:

Le couple se prépare à aller au cinéma, mais ils entament l’un de leurs arguments anodins.

Nous pourrions continuer la scène en les suivant dans la voiture alors que leur querelle se poursuit. Nous pourrions aussi finir la scène sur la porte qui claque et commencer la suivante alors qu’ils sont assis à part dans le cinéma.


Le protagoniste et, dans une moindre mesure, chaque personnage qui ont un point de vue ont également un arc de personnage. Ils sont sur la voie du changement. Quels sont leurs motivations, leurs objectifs ? Demandez-vous si les personnages sont nécessaires pour faire progresser l’intrigue. Vérifiez également quand les personnages entrent et sortent d’une scène.


Tant que vous n’avez pas fait le ménage dans l’histoire, il ne sert à rien de perdre du temps ou de l’argent à peaufiner la langue. Vous pouvez sauter la phase de correction de l’arc narratif et envoyer votre manuscrit à vos bêta-lecteurs. Ils vous feront savoir ce qui ne fonctionne pas, mais, à moins qu’ils ne soient correcteurs d’arc narratif, ils ne seront pas en mesure de vous dire pourquoi cela ne fonctionne pas. La correction de l’arc narratif est importante pour prendre en main le flot de l’histoire. Souvent, les personnages vous tirent dans toutes sortes de directions. Ne jetez rien (j’ai un fichier appelé scènes supprimées) puisque nous pouvons parfois être trop zélés quand il s’agit de couper. Je suis tombé dans ce piège, craignant que certaines des scènes ennuient le lecteur, mais mes bêta-lecteurs ont demandé les informations qui étaient dans les scènes supprimées. En prime, elles sont une source fantastique pour les nouvelles et les fictions flash.


En fin de compte, écrire une histoire est une question d’équilibre entre ce qui est attendu et l’inattendu. Avec 36 situations dramatiques (George Polti) et un modèle d’arc narratif standard, connaître les deux vous permet de vous écarter de la norme. Les lecteurs s’attendront à ce que les choses se produisent à certains moments. Si l’incident initial est trop long, ils pourraient fermer le livre avant que l’aventure ne commence vraiment. Si votre point de non-retour est plus dramatique que votre point culminant, vous voudrez peut-être l’atténuer un peu. Voyez la correction de l’arc narratif comme un outil pour vérifier la profondeur et la pertinence de toutes les ficelles alors qu’elles tissent l’histoire dans une grande aventure pour vos lecteurs. Dans le prochain atelier créatif, nous commençons à regarder la grammaire, l’orthographe et le style… un autre excellent processus pour laisser couler le jus de créativité.

 

Si vous désirez que je vous aide à développer un concept, c’est avec plaisir que je vous accompagnerai dans un processus de création ou d’innovation (suivez les liens pour en savoir plus et me contacter).


Si vous aimez découvrir ce qui se cache derrière les pages :

inscrivez-vous (vous recevrez en exclusivité une aventure tropicale en Ingébas. Retrouvez la Gardienne de Bharmana avec ses enfants);

suivez-moi sur Facebook (@A.B.Alabee), sur instagram (@brigitte_lavoix);

laissez vos commentaires (et suivez-moi) sur mes profiles (auteure) de Goodreads et Amazon;

et continuez la conversation !


Si vous désirez en lire plus, vous trouverez les romans de la série de L’Enfant-Gardien sur

amazon.fr

amazon.ca

amazon.com

amazon.co.uk


Bonne semaine!

P.S. Si vous désirez recevoir le lien de mes blogues directement dans votre boite courriel, inscrivez-vous (sign up) sur la page des blogues. Ça vous permettra aussi de laisser vos commentaires !


 

Tidying

In creative workshop 1, I discussed how to use brainstorming on a word to generate a wealth of ideas.

In creative workshop 2, we built a plan I call the skeleton.

In creative workshop 3, we added layers to our skeleton.


In this creative workshop, we’re tidying.

Image by Carola68 Die Welt ist bunt … from Pixabay

When I reach this phase, I’m usually looking at a messy manuscript, filled with comment boxes and summarised scenes. I have an overarching plot with many stories, characters, settings, twists and turns. Is it something I would publish? No. When I pulled out all my notes together and finally completed the first manuscript for l’Enfant-Gardien, I ‘discovered’ story editing. It’s when you study the structure of your story, how the characters, the settings, the goals flow to progress the plot(s).


Story editing goes beyond fixing the main point of the story arc. Writing a story comes naturally to storytellers but even the best storytellers will go through story editing to tidy a manuscript. Experience allows you to develop your own processes, but you can also look at tools to help you (e.g. fictionary). I could use fictionary (and I do when I story edit for someone) but I have my own spreadsheet. In a first read, I look at each scene to identify the point of view, the characters in the scene, the setting, the goals, motivations, tensions and conflict. Then I study the spreadsheet to see which scenes aren’t helping the progression of the plot, if there are any gaps, which ones should be moved … etc. This is when the story really comes to life. It’s a long and complex process that will call upon all my creativity. This is my favourite part of the editing process and that’s the reason why I have decided to offer my expertise as a story editor and creativity mentor.


At this point, I’m still not sorting out the style, grammar, and language. I’m tidying the stuff before I dust and broom the house.


First let’s look at the story arc that follows a typical path for all types of stories:

  • Inciting incident (happens within the first 15% of the book): life is normal but something happens that changes everything.

Image by/par B.A. Lavoie
Amethyste is a free spirit, the storm is another excuse for an adventure. The witch strikes, her life changes for ever.
  • Plot point 1 (happens between 20 and 30%): the point of no return

Up to that point, Amethyste is reacting to the witch’s attempts. When she’s struck by a spell, her fate is sealed.
  • Middle (takes 45 and 55% of the book), the quest, the protagonist becomes proactive, taking charge

Amethyste takes charge, deal with what is thrown at her.

Plot point 2 (happens between 70 and 80%), the worst time

Her enemy is winning.
  • Climax (happens between 85 and 95%), will things get sorted?

Or will she lose?
Image by/par B.A. Lavoie
  • Conclusion, wrapping things up

How has she changed in the process?

Then I look at each scene as it should follow a narrative arc with a beginning, a middle and an end. Ask yourself if the reader will want to turn the page. Ask yourself if that scene is needed to progress the plot. Check when it starts and begins. You might need to add scenes. When the settings change, it’s a good time to create a new scene. For example:

the couple is getting ready to go to the cinema but they start one of their anodyne arguments.

They could drive, still arguing as we continue reading the same scene. The scene could also end with them walking out and slamming the door. In the next scene, we could find them sitting apart in the cinema.


The protagonist and, to a lesser extent, each POV characters have a character arc too. They’re on a journey of change. What are their motivations, their goals? Ask yourself if the characters are needed to progress the plot. Also check when the characters enter and exit a scene.


Until you have tidied the story, there is no point in spending time and money sorting out the grammar. You could skip the story editing phase and send your manuscript to your beta readers. They will let you know what’s not working but, unless they are story editors, they won’t be able to tell you why it isn’t working. Story editing is important to take control of the story. Often, the characters pull you in all kinds of directions. Don’t throw anything away – I have a file called deleted scenes – we can be overzealous when it comes to cutting. I’ve fallen in that trap, worried that some of the scenes would bore

the readers, yet my beta readers asked for the information that was in the deleted scenes. As a bonus, they are a treasure throve for short stories and flash fictions.


In the end, writing a story is a question of balance between what is expected and the unexpected. With 36 dramatic situations (George Polti) and a standard story arc pattern, knowing both allows you to deviate from the norm. Readers will expect things to happen at certain times. If the inciting incident is too long, they might close the book before the adventure really starts. If your plot point 1 is more dramatic than your climax, you might want to tone them down a bit. See the first run of story editing as checking the depth and pertinence of your strings as they weave the story into a great adventure for your readers. In the next creative workshop, we start looking at the grammar, orthography and style … another great process to let the creativity juices flow.

 

If you want me to help you develop a concept, I will be happy to accompany you in a creative or innovative process (follow the links to find out more and get in touch).


If you like discovering what is hiding behind the pages:

subscribe (You will get an exclusive tropcial adventure in Ingebas with one of the Guardians of Bharmana and her children);

follow me on Facebook (@A.B.Alabee), on instagram (@brigitte_lavoix) ;

Leave your reviews (and follow me) on Goodreads and Amazon;

and continue the conversation!

If you would like to read more, find booksof my French series L'Enfant-Gardien on amazon.fr

amazon.ca

amazon.com

amazon.co.uk

My first English novel: War of Taar is coming in 2022!

Have a great week!

P.S. If you wish to receive the links to my blogs directly in your inbox, sign up to the blogs. It will also give you the opportunity to comment on them!


#autoédition #selfpublication #creativeprocess #processuscréatifs #ancilians #quantumfiction #fictionquantique #abalabee #sciencefiction #fantasy #SFFF #flashfiction #microfiction #dystopian


Image by Carola68 Die Welt ist bunt … from Pixabay

18 views0 comments

Recent Posts

See All