• abalabee

Le genre vs la passion / The Genre vs The Passion

Updated: Sep 6, 2021

Continuez en français / Continue in English

Photo M. Bugbee

FRANÇAIS

Est-ce que le chat de Schrödinger est à la fois mort et vivant jusqu’à ce qu’on regarde à l’intérieur de la boite ? Sur cette photo, c’est Bubbles, mon chat. Si vous voulez plus de détails sur le chat de Schrödinger, il y a plein d'information sur cet article dans Nature.


Si un arbre tombe dans la forêt, est-ce qu’il fait du bruit s’il n’y a personne pour l’entendre ?


Qu’est-ce que j’en pense ? Aujourd’hui, je vous ouvre une fenêtre sur mon esprit. Voici les idées qui s’en échappent, sans explication : ma perception de l’univers.

Photo B.A. Lavoie
  • L’univers est une réalité quantique.

  • La réalité quantique dépend de l’observateur.

  • Nous prenons conscience de la réalité quantique par les sensations qu’elle produit.

  • La réalité quantique découle de fluctuations énergétiques, de probabilités atomiques, d’enchevêtrements et d’actions à distance.

  • Elle existe sans observateur.

  • L’observateur la fixe dans un évènement ponctuel qui cesse aussitôt d’exister dans l’état observé sauf dans nos souvenirs.

  • Nos souvenirs sont des machines temporelles biaisées.


  • Je suis cartésienne, j’aime trouver la réponse exacte, c’est noir ou blanc, mais la réalité quantique est grise. Elle ne devient noire ou blanche que lorsqu’elle est observée, puis retourne dans cette mer de probabilités et d'ombres.

  • L’ombre de la quatrième dimension a trois dimensions.

Image by Gerd Altmann from Pixabay
  • Nos cerveaux sont synchronisés pour créer une réalité commune grâce aux enchevêtrements quantiques qui unissent tous les êtres vivants. Ils ont évolué pour devenir des capteurs quantiques. Ils analysent les probabilités et nous retournent une perception unique qui se situe sur la courbe normalisée de perception.


  • Parfois, la perception ne suit pas la courbe normale. C’est ce qui nous rend fantastiquement uniques.


Bienvenue dans le monde de ma fiction quantique !


Ces concepts bouillonnent dans ma tête depuis des années. Ils ont émergé alors que je suivais des cours de chimie quantique et de physique de la relativité. Ils se sont peu à peu concrétisés par des lectures subséquentes sur le sujet. Ils définissent mon style d’écriture. Si vous n’êtes pas enclin à lire des histoires scientifiques, je vous assure qu’il n’est pas nécessaire d’être physicien pour s’immerger dans l’univers des Ancilians.


Image by Pete Linforth from Pixabay

Depuis la publication de l’Enfant-Gardien, je cherche ma niche, le genre de mon roman. Ce n’est pas de la fantasy au sens stricte du terme puisque la magie n’est pas de la magie. Ce n’est pas non plus de la science-fiction, car la technologie n’existe pas encore dans la société que je décris. En revanche, lorsque je parle de mon livre, j’explique que j’écris de la science-fiction. Tous les principes qui régissent l’univers des Ancilians sont quantiques (non magiques) et les voyages temporels unissent les personnages d’un passé moyenâgeux et d’un futur intergalactique.


J’ai trouvé mention d’un genre dit 'quantum fiction'. Plutôt récent dans le monde littéraire anglophone, il n’est pas reconnu dans le milieu francophone. Ce genre existe depuis longtemps, mais à la suite de la publication de Flight : a quantum fiction (par Vanna Bonta), ce terme le désigne. J’avoue que j’écris ce que j’aime donc mon style est le mien, le genre n’est important que pour classifier le livre dans les librairies et en ligne.


Image by Pexels from Pixabay

Le genre, c’est donc un outil de markéting, pour indiquer aux lecteurs où ils trouveront ce qu’ils désirent lire. Sur les plateformes digitales et les magasins, le genre fiction quantique n’existe pas. La nomenclature traditionnelle place mon roman dans le genre science-fiction et fantasy et les sous-genres : action, magie, sorcellerie, quête… un portrait plutôt vague. Comment contourner cette limitation ? Je l’ajoute dans mes mots clés et dans ma description.


Je viens de lire un bouquin fascinant qui explique les genres en science-fiction, fantasy et fantastique (SFFF) dans la littérature française (Guide genres et sous genres imaginaires ). Je l’ai gobé en quelques heures. La prose m’a à la fois charmée, informée et divertie. Dommage qu’il n’y ait pas plus d’exemples d’auteurs francophones. Toujours est-il que j’ai bien compris (comme d'ailleurs quelques membres du Facebook @Fantasy et Science-fiction m’ont répondu) qu’il ne faut pas couper les cheveux en quatre. Les fans sont passionnés pour la SFFF et non pour les sous-genres. En revanche, si je veux que les lecteurs trouvent mon livre, je devrai choisir les bonnes catégories (version française) sur amazon !


En fait, j’écris ce que j’aime lire et je lis de tout : du roman historique à la SFFF apocalyptique en passant par l’horreur et le polar. Pas facile d’être un spécialiste-généraliste dans un monde où tout doit être classifié dans un casier unique pour être facilement retrouvé sur Google ! Les gens me classeront bien dans la boîte qui leur plait (n'oubliez pas de vérifier de temps en temps pour voir si le chat de Schrödinger me tient toujours compagnie).

Image by Gerd Altmann from Pixabay

Ce qui compte, c’est le plaisir des lecteurs à découvrir les aventures, explorer l’environnement et assister à l’épanouissement des personnages.


Mes histoires décrivent des humains dans une société post-médiévale qui diverge de la nôtre tant par sa culture que par ses mœurs.


Si ce genre vous intéresse, je suis auteure (je n’aime pas autrice) de science-fiction et fantasy quantique. Je garde le descriptif quantique même si ce n’est pas un sous-genre en français, simplement pour vous informer que tous les mécanismes qui produisent les évènements observés dans l’univers des Ancilians sont quantiques… Comme d’ailleurs c’est le cas dans notre réalité.


Si vous aimez découvrir ce qui se cache derrière les pages :

inscrivez-vous (vous recevrez en exclusivité une aventure tropicale en Ingébas. Retrouvez la Gardienne de Bharmana avec ses enfants);

suivez-moi sur Facebook (@A.B.Alabee), sur instagram (@brigitte_lavoix);

laissez vos revues (et suivez-moi) sur mes profiles (auteure) de Goodreads et Amazon;

et continuez la conversation !

Si vous désirez en lire plus, vous trouverez mon roman L’Enfant-Gardien 1: Améthyste sur amazon.fr

amazon.ca

amazon.com

amazon.co.uk

Bonne semaine!

P.S. Si vous désirez recevoir le lien de mes blogues directement dans votre boite courriel, inscrivez-vous (sign up) sur la page des blogues. Ça vous permettra aussi de laisser vos commentaires !


ENGLISH

Is Schrödinger’s cat truly both dead and alive until we open the box? This one is my cat Bubbles. If you want more details about Schrödinger’s cat, you can find lots of information in this Nature article.


A tree falls in the forest: will it make a noise if no one is there to hear it?


What do I think about these questions? Today, I open a window on my mind. I’m letting the ideas escape without explanation: my view of the universe.


Photo B.A. Lavoie
  • The universe is a quantum reality.

  • Quantum reality depends on the observer.

  • We become conscious of the quantum reality through the sensations it produces.

  • Quantum reality arises from energy fluctuations, atomic probabilities, entanglement and remote actions.

  • It exists without the observer.

  • The observer fixes it in a single event. That event stops existing as soon as it’s observed except in our memories.

  • Our memories are biased time machines.


  • I’m analytical so I like to find the exact answer. It’s black or white. Howeve, quantum reality is grey. It becomes black or white when it’s observed then returns in this sea of probability and shadows.

  • The shadow of the fourth dimension is in three dimensions.

Image by Gerd Altmann from Pixabay
  • Our brains are synchronised to create a common reality because all living beings are connected through quantum entanglements. They have evolved to become quantum sensors. They analyse the probabilities and return a unique view that lies on the normal curve of perception.


  • Sometimes, the perception doesn’t follow the normal curve. That is what makes us fantastically unique.

Welcome in the world of my quantum fiction !


These concepts have been bubbling in my mind for years. They emerged during quantum chemistry and principles of relativity courses. They gradually took shape with subsequent books on the topic. They define my writing style. If you don’t enjoy reading scientific stories, I can assure you that you don’t need to be a physicist to dive into the universe of the Ancilians.


Image by Pete Linforth from Pixabay

Since I published l’Enfant-Gardien, I’m looking for my niche, the genre of my novel. It isn’t strictly fantasy because magic isn’t magic. It isn’t science fiction either since technology doesn’t exist in the society I describe. However, when I talk about my book, I explain that I write science fiction. All the principles underlying the universe of the Ancilians are quantum and not magic. Furthermore, time travel allows character from an intergalactic future to mingle with those of a medieval past.


I have found mention of a genre called: quantum fiction. It’s recent in the world of English literature and not recognised in French. This genre has been around for a long time, but the term is used since the publication of Flight: a quantum fiction (by Vanna Bonta, 1995). I have to say that I write what I like so my style is mine and the genre is only important to classify the novel in a bookstore or online.


Image by Pexels from Pixabay

The genre is a marketing tool to inform people about where they should find what they want to read. On digital platforms and in stores, the genre quantum fiction doesn’t exist. The traditional classification puts my novel in the genre science fiction and fantasy and the subcategories are action, magic, witchcraft, quest … a vague portrait. How can I circumvent this limitation? I add key words in my description.


I’ve just finished a book explaining the genres of Science fiction, fantasy and fantastic, also known as SFFF, in French literature (Guide genres et sous-genres imaginaires). I devoured it in a few hours. The style charmed, informed and entertained me. I was hoping for more examples of French authors. Anyway, I quickly understood (as mentioned in the replies from the Facebook group @Fantasy et Science-fiction) that there isn’t need to split hair. The fans are passionate about SFFF and not the subcategories. However, if I want the readers to find my novel, I must choose the right categories (French version) on amazon!


In fact, I write what I like to read, and I read everything: from historical novels to apocalyptic SF, not forgetting horror and crime. It isn’t easy to be a specialised generalist in a world where everything needs to be classified in a single category so it can be found on Google! People can fit me in any box they desire (don’t forget to check once in a while to see if Schrödinger’s cat is still with me).

Image by Gerd Altmann from Pixabay

What matters is the reader’s joy to discover adventures, explore the landscape and witness the growth of the characters.


My stories describe a post-medieval society that diverges from ours by its culture and habits.


I’m an author of quantum science fiction and fantasy. I keep quantum even if it isn’t a known genre and it isn’t something used in French. It simply informs you that all the mechanisms underlying the events observed in the universe of the Ancilians are quantum in nature … as is the case of our reality.


If you like discovering what is hiding behind the pages:

subscribe (You will get an exclusive tropcial adventure in Ingebas with one of the Guardians of Bharmana and her children);

follow me on Facebook (@A.B.Alabee), on instagram (@brigitte_lavoix) ;

Leave your reviews (and follow me) on Goodreads and Amazon;

and continue the conversation!

If you would like to read more, find my French novel L’Enfant-Gardien 1: Améthyste on amazon.fr

amazon.ca

amazon.com

amazon.co.uk.

My first English novel: War of Taar is coming in December 2021!

Have a great week!

P.S. If you wish to receive the links to my blogs directly in your inbox, sign up to the blogs. It will also give you the opportunity to comment on them!


Image by Gerd Altmann from Pixabay

Image by Pete Linforth from Pixabay

Image by Pexels from Pixabay

Image by Gerd Altmann from Pixabay


#autoédition #selfpublication #creativeprocess #processuscréatifs #ancilians #quantumfiction #fictionquantique #abalabee #sciencefiction #fantasy

14 views0 comments

Recent Posts

See All