top of page

The What-If Experiment series / La série d'expériences et-si 1

A Study on Creative Processes / Une étude des processus créatifs


Image by Clker-Free-Vector-Images from Pixabay, Edited by BA Lavoie

L'expérience et-si : 1


J’adore le remue-méninges… probablement parce que j’en fais continuellement depuis que je suis consciente de mon environnement. Il y a quelques semaines, j’attendais l’heure d’un rendez-vous chez le dentiste dans un café et j’ai sorti mon petit cahier — il est minuscule, 8 × 4 cm — et j’ai compilé une liste de situations hypothétiques telles que : Et si vous faisiez face à un prédateur ? Tout en savourant mon café, j’ai écrit près d’une centaine de questions « et-si ».


Pour donner suite à cet exercice initial de créativité, j’ai décidé de mener une expérience. J’ai choisi une déclaration « et si » et j’ai répondu aux questions hypothétiques : qui est le protagoniste ; où cela se passe-t-il ; quand cela se passe-t-il ; pourquoi cela se produit-il et comment la situation se résout-elle ? Je ne m’y attaque pas nécessairement dans cet ordre parce que, comme je laisse mon cerveau libre de divaguer, il va relier les points au hasard et je ne saurai pas quelle information sera « téléchargée » dans mon esprit conscient en premier.


Pour la phase initiale, je permets à mes neurones de jouer avec l’idée et de converger vers l’une des questions hypothétiques pendant un certain temps. L’inspiration s’accroche à une émotion, une action, un lieu, un personnage, une scène, une intrigue, une microfiction, une nouvelle, un roman… Je la laisse délirer et j’attends de voir où elle m’entraînera alors qu’elle crée une esquisse du concept.


Données

Depuis le début, j’ai exploré onze « et-si ». Le tableau résume les résultats.


L’autopsie d’une scène « Et-si »

Permettez-moi de vous présenter le processus créatif déclenché lorsque j’ai examiné la première question : et si vous faisiez face à un prédateur ?


À quoi suis-je confronté ?

Un loup est apparu dans mon esprit

Qui suis-je ?

Au départ, j’étais indécise. Serais-je un animal, une humaine ou une extraterrestre ? Alors je suis passée à la pensée suivante.

Où suis-je ?

Le parc national de Yellowstone est apparu dans mon cerveau… Je pourrais encore être un animal, une humaine ou une extraterrestre…

Quand est-ce arrivé ?

Tout de suite, ma voix intérieure a dit « l’Amérique du Nord préeuropéenne ». À ce moment-là, j’ai commencé à imaginer que j’étais une autochtone qui chassait dans la forêt.

Pourquoi suis-je là ?

Je veux nourrir ma famille.


La situation est devenue : armé d’un arc et de flèches, je chassais dans la forêt, à la recherche de proies pour nourrir ma famille quand je me suis retrouvée face à face avec une meute de loups.


Comment vais-je résoudre la situation ?

Je ne savais pas encore, alors j’ai commencé à écrire la scène :


Face à face

Image by Wayne Schwisow from Pixabay

Accroupie derrière les buissons, je bande mon arc. Les oreilles du cerf s’animent. L’air est immobile jusqu’à ce qu’un craillement éclate dans les énormes pins. Une volée de corbeaux décolle dans un tumulte de battements d’ailes et de croassements oppressants. Aussitôt, un hurlement me donne des frissons dans le dos. Le cerf déguerpit en sautant au-dessus du tronc de l’arbre mort. Du coin de l’œil, je détecte une silhouette sombre qui grandit. Le grognement s’intensifie et se propage autour de moi. Suivant du regard le mâle dominant qui se place devant moi, je n’ose pas bouger. Sa poitrine blanche aussi large que deux guerriers bloque ma fuite. Il dévoile ses crocs jaunes.


Mon cœur ralentit. Je libère ma flèche solitaire, roule sous les buissons épineux et rampe entre les rochers. Les pattes griffent mes mollets alors que je m’enfonce plus profondément dans l’abri fortuit. La sensation de brûlure remonte le long de mes jambes. Les aboiements assourdissants et les mâchoires qui claquent me suivent alors que je me faufile dans le passage étroit au bout duquel j’aperçois de la lumière. Je tourne ma tête pour y accéder, ma poitrine s’écorche au rock laminé.


J’arrive à un espace plus large et je m’y recroqueville. Les loups s’acharnent derrière moi. En levant les yeux, je vois un ciel bleu clair à travers une mince fente. J’y pousse mes doigts et les parois s’effritent. Tirant mon poignard de ma ceinture, je commence à creuser.


Lorsque je l’ai suffisamment agrandie pour y passer la tête, j’étire mon cou. Mon cœur se serre. En dessous de moi, la rivière serpente à travers la forêt qui s’étend jusqu’à l’horizon où le soleil se couche. Je suis coincée à mi-chemin d’une falaise abrupte. Les loups se rapprochent. Je me couvre les oreilles et je prie.


Mes enfants ont perdu leur père. S’il vous plaît, Mère Louve ; laissez-moi retourner vers eux !


***


Image by Lothar Dieterich from Pixabay

S’il s’agissait d’une scène dans une histoire, je la terminerais avec la prière de la mère et passerais à la suivante. Ma protagoniste survivra-t-elle et retournera-t-elle auprès de ses enfants ? Mon subconscient ne l’a pas encore décidé. Qu’aimeriez-vous lire ? Un festin pour les loups ou une famille heureuse ? Cela dépend de l’intrigue et du moment quand la scène se produit. Ce « et-si » n’a pas encore déclenché de scénario…

Cependant, les idées bouillonnent là-dedans…


Lorsque j’ai choisi ce et-si, mon cerveau m’a immédiatement demandé qui j’étais, où j’étais… Je suis devenue la chasseresse face aux loups. J’utilise la première personne parce que cela m’aide à visualiser et à ressentir la situation. Si je l’avais écrit en tant que narrateur externe, j’aurais pu vous dire dès le début que j’étais une femme, mais je l’ignorais, car mon cerveau a créé cette fin inattendue « sans me le dire ».


Lors de ma prochaine mise à jour de l’expérience « et-si », je publierai une microfiction inspirée par : et si votre voiture vous parlait ? Je publierai aussi les scènes et les microfictions quand elles seront finalisées. Si les questions hypothétiques déclenchent le développement d’une nouvelle, je vous présenterai quelques scènes dans le blogue et les versions complètes seront publiées dans chatsgris-greycats (page des abonnés). Je vous mettrai à jour sur les progrès des romans courts et longs, mais vous devrez attendre pour lire ces futurs dystopiques. Pas de divulgâcheurs !

 

Des Livrels gratuits...











... pour explorer l'univers des Ancilians.


Court roman de science-fiction - Loudna entre deux sauts: Naufrage - Lisez l'aventure de Loudna dans son espace-temps originel.

Nouvelle de fantasy - Ingébas: marais de Golb - Découvrez le bercail tropical de Liana Albion.

Florilège - Histoires ancilianes volume 1 - Disparaissez dans l'imaginaire passé, présent et futur de l'univers des Ancilians.



et dites-moi dans quel courriel vous voulez recevoir les liens. En bonus, vous recevrez le mot de passe pour découvrir tous les récits inédits que je publie pour mes abonnés sur la page chatsgris-greycats



 

Si vous désirez que je vous aide à développer un concept, c’est avec plaisir que je vous accompagnerai dans un processus de création ou d’innovation (suivez les liens pour en savoir plus et me contacter).


 

PSST!

Vous trouverez tous mes livres sur AMAZON


Découvrez bientôt L'Enfant-Gardien 5 Vengeance.

Sortie à l'automne 2023!


Loudna Between Leaps: Shipwreck sortira en anglais bientôt.

Bonne semaine!

 

The What-If Experiement 1


I’m a big fan of brainstorming … probably because mine has been doing it continuously ever since I’ve been conscious of my surroundings. A few weeks ago, I was waiting for a dentist appointment in a café and I pulled out my little notebook – it’s tiny, 8 × 4 cm – and jolted down hypothetical situations such as: What if you were facing a predator? I had an hour, so between sips I wrote nearly a hundred what-if questions.


Following that initial exercise into creativity, I decided to run a small experiment. I chose one ‘What If’ statement and answered the hypothetical questions: who’s the protagonist, where is it happening, when is it happening, why is it happening and how is it resolved? Not necessarily in that order because, as I let my brain flow, it will connect dots randomly and I won’t know which information will be ‘downloaded’ to my consciousness first.


For the initial phase, I allow my neurons to play with the idea and to converge towards any of the hypothetical questions for a while. The Inspiration will hook to an emotion, an action, a location, a character, a scene, a plot, a flash fiction, a short story, a novella, a novel… I let it go wild and see where it takes me as it creates a mood board around the concept.


Data

So far, I’ve done eleven ‘What ifs’. The table summarizes the results.


The Autopsy of a ‘What If’ Scene

Let me take you through the creative process triggered when I looked at: What if you came face to face with a predator?


What am I facing?

A wolf appeared in my mind.

Who am I?

Initially, I was undecided whether I would be an animal, a human or an alien … so I skipped to the next thought.

Where am I?

Yellowstone National Park burst out of my brain… I could still be animal, human or alien…

When am I?

Right away, my inner voice said “pre-European North America”. At this point, I began to imagine I was a Native hunting in the forest.

Why am I there?

I want to feed my family.


The situation became: Armed with a bow and arrows, I’m hunting in the forest, looking for preys to feed my family when I come face to face with a pack of wolves.


How will I resolve the situation?

I don’t know yet, so I wrote the scene:

Face-to-face

Image by Wayne Schwisow from Pixabay

Bow stretched; I crouch behind the bushes. The deer’s ears twitch. The air stands still until a warning caw bursts from the tall pines. The murder of crows takes off in an ominous mix of wings flapping and cries. When a howl sends shivers down my spine, the deer dashes away over the dead tree trunk. From the corner of my eye, I spot a dark shadow, growing. The growling intensifies and spreads around me. My gaze is following the dominant male who stops in front of me. I dare not move. Its white chest as wide as two warriors block my escape. He bears its yellow fangs.


My heartbeat slows. I release my lone arrow, roll under the thorny bushes and scuttle between boulders. Paws claw at my calves as I crawl deeper, down the fortuitous shelter. The burning sensation runs up my legs. The deafening barks and snapping jaws follow me as I squeeze in the tight passage beyond which I can see light. I twist my head to fit, my chest drags on the jagged rocks.


I reach a bigger space and curl up. The wolves scratch behind me. Above me, I view clear blue sky through a slit. As I push my fingers in the narrow gap, the ground gives way. Pulling my dagger from my belt, I start digging.


I finally manage to widen it enough to stretch my neck and peep. My heart tightens. Below me, the river snakes through the forest, spreading to the horizon where the sun is setting. I’m stuck halfway up a sheer cliff. The wolves are getting closer. I cover my ears and pray.


My children have lost their father. Please Mother Wolf, allow me to return to them!


***


Image by Lothar Dieterich from Pixabay

If this were a scene in a tale, I would end it with the mother’s prayer and move to the next one. Will my protagonist survive and return to her children? My subconscious hasn’t decided. What would you like to read? A feast for the wolves or a happy family? It depends on the plot and where the scene happens. This ‘What If’ hasn’t triggered a storyline yet…

However, it’s bubbling up there…


When I chose that what-if, my brain immediately asked me who I was, where I was… I became the huntress facing wolves. I use the first person because it helps me visualize and feel the situation. If I had written it as an external narrator, I could have told you from the beginning that I was a woman, but I didn’t know until my brain told me … at the end.


At my next ‘What If’ experiment update, I will publish a flash fiction prompted by: What if your car spoke to you? For future updates, I will post scenes and flash fiction in the blogs. However, when the hypothetical questions trigger short stories, you’ll present a couple of scenes in the blog and the full versions will be released in chatsgris-greycats (subscribers page). As for novellas and novels… I’ll update you on the progress, but you will have to wait to read about those dystopian futures. No spoilers!


Free ebook (s)...











... to explore the Ancilian's universe.


Science Fiction Novella (coming very soon) - Loudna Between Leaps: Shikwreck - Follow Loudna's adventure in her original space and time.

Fantasy short story - Ingebas: Marshes of Golb - Discover the tropical homecoming of Liana Albion (in review).

Anthology - Ancilian's Stories volume 1 - Disappear in the past, present and future of the Ancilian's universe.




... and let me know in which email you would like to receive the link. As a bonus, I will send you the password to access the exclusive stories I publish for my subscribers on the chatsgris-greycats page.


 

If you want me to help you develop a concept, I will be happy to accompany you in a creative or innovative process (follow the links to find out more and get in touch).



PSST!


You can find all my books on AMAZON



My first English novella: Loudna Between Leaps: Shipwreck is coming soon.


Have a great week!





Image by Clker-Free-Vector-Images from Pixabay, edited

Image by Wayne Schwisow from Pixabay


2 views0 comments

Comments


bottom of page