• abalabee

A la recherche d'une voix narrative - Searching for a narrative voice

Continuez en français/ Continue in English

À la recherche d’une voix narrative

J’écris depuis aussi longtemps que je me souvienne. Pourtant, j’ai découvert ma voix lorsque j’ai publié mon premier livre. L’histoire existait, mais jusqu’à ce que je plonge dans l’auto-édition pour la partager avec les lecteurs, je ne savais pas comment je la raconterais. Ce n’est qu’après avoir trouvé mon style que j’ai publié. En publiant, je suis devenue auteure.


Mon style narratif découle de mon éducation, de mes études (littéraires et scientifiques) et de mon esprit inquisiteur. C’est clair, concis, direct, rapide et immersif. C’est cinématographique. Il vous transporte dans le moment présent. Vous ressentez les sensations et les émotions des personnages plongés dans l’aventure. J’aime jouer avec les mots et les images. En revanche, je n’arrête pas le flot des pensées et des actions avec de longues descriptions. Je me concentre sur les gens. J’explore leurs identités profondes et je cherche à comprendre comment les événements externes (et internes) les influencent.


J’accueille avec grand plaisir les commentaires de mes lecteurs. Ils me permettent d’améliorer ma plume et me confirment que je crée des aventures captivantes. Les remarques de mes lecteurs m’ont encouragée à continuer.


« … surprise par la lecture, genre, pour moi science-fiction, une lecture que je n’avais jamais essayée. J’avais peur que mon imagination ne suive pas. Cependant, plus ma lecture avançait, plus j’étais dans le récit, les phrases courtes, les descriptions des décors, des personnages me mettaient au cœur de la vie d’Améthyste et j’ai hâte de suivre le destin magique de cette famille. »


« J’ai été immédiatement captivée par la petite Améthyste ! Lire ses aventures est une expérience toute fraiche. Le monde fantastique est presque réel. Les détails, les éléments magiques et surnaturels, les personnages, tout apparaît vraiment intéressant et fascinant. »


« C’est comme si je me retrouvais dans un film. »


Quand je prépare un récit, je collectionne et rassemble une série d’événements quantiques que je regroupe en épisodes. Chaque événement quantique dévoile un moment observé (vécu) par un personnage. Parfois, comme c’est le cas pour les deux premiers livres de la série « L’Enfant-Gardien», je ne présente qu’un seul observateur, une seule conception du monde. Dans « War of Taar », nous oscillons entre deux personnages principaux et je rapporte les événements quantiques de nombreux observateurs. J’aime écrire à la première personne, mais il m’arrive de composer en utilisant un autre point de vue. C’est ce que vous lirez dans la première chronique de Granita : Ingébas. Vous vous trouvez dans la tête de Liana Albion, mais elle n’est pas la narratrice. En fait, contrairement à mes romans, je n’y ai pas présenté les événements quantiques. J’ai écrit cette histoire pour que mes lecteurs découvrent l’univers des Ancilians, le monde d’Améthyste à travers d’autres yeux.


Vous vous habituez à mon style de blogue. C’est direct et moins peaufiné simplement parce que je veux parler avec vous chaque semaine. Mes microfictions et poèmes apparaissent de nulle part et je les note en un jet rapide. Semblable à mes blogues, je ne passe pas des mois à les réviser. En revanche, je pèse chaque mot et vérifie la grammaire et l’orthographe — je sais qu’il reste toujours de coquilles !


Afin de vous donner une idée de mon style, voici des extraits de deux aventures qui se déroulent sur Granita.


L’Enfant-Gardien 1 : Améthyste

Événement quantique 1.1 : La grande glissade

Être l’enfant de la Gardienne de Bharmana ne rend pas ma vie facile. Elle craint continuellement qu’un malheur nous frappe. Et pourtant, je ne la remplacerai pas puisque mon grand frère, Ambroise, a déjà commencé son apprentissage de chevalier. D’une obéissance sans reproche, voire monotone, il possède tous les atouts pour lui succéder quand le temps sera venu. Encore une fois, maman a tort de s’inquiéter, je ne ressens aucune magie dans ces bourrasques qui hurlent contre les murs mauves de la citadelle. La dernière tempête de la saison me fouette le visage. Dire qu’hier, je rangeais ma luge ! Le bouclier de papa ne me donnera pas autant de vitesse. En fait, j’aurais dû retourner au grenier pour la récupérer puisque le bouclier se cabossera sur les pentes des coteaux.

Personne ne m’a vu sortir et les gardes qui patrouillent sur les fortifications ne connaissent pas le passage secret. Ouf ! J’aurais dû mettre mes raquettes, je m’enfonce jusqu’aux genoux ! Au moins, mon anorak rouge me protège du froid. Soit, le blanc se confondrait au paysage, mais ce qu’il gagne en discrétion, il le perd en chaleur. Mes doigts sont gelés dans mes mitaines, mais je ne m’en inquiète pas trop puisque je les réchaufferai en progressant dans la neige épaisse. Je dois traverser le jardin à découvert. Quelle chance, la visibilité nulle me camouflera ! Ils viennent de me tourner le dos, je me lance.


À suivre… trouver le roman sur Amazon


Ingébas

Le temple flovian

Recroquevillée dans la chaise suspendue, Liana se berce doucement. Elle inspire profondément en pensant qu’elle devra bientôt réveiller les enfants, puis elle boit le cocanoa fumant pour savourer les derniers moments de solitude. Elle ne retrouve la quiétude d’Ingébas nulle part ailleurs. Elle se contenterait de cette vie paisible dans ce sanctuaire tropical, mais ses devoirs de gardienne l’obligent à vivre au bord du précipice. Au moins, ici, ses ennemis ne peuvent l’atteindre.


Elle déplie ses longues jambes qui disparaissent sous la jupe de soie rose. Ses orteils pianotent le granite frais, puis elle abandonne les coussins moelleux. L’ilot central soutient toute la bâtisse ronde et abrite les escaliers. Elle passe près du comptoir de bois noir de la cuisine, y laisse sa tasse, puis monte. Sur le palier, elle tire le rideau de la première chambre et murmure à Ambroise et Caaldo qu’il est temps de se lever. Ambroise relève le drap sur sa tête en acquiesçant. Liana s’engage sur l’échelle qui donne accès au grenier et s’arrête en entendant les chuchotements des deux cousines. Ses tresses de nacre blanche apparaissent dans la pièce, mais les filles ne les remarquent pas.


À suivre… inscrivez-vous pour recevoir cette chronique exclusive.


Si vous aimez découvrir ce qui se cache derrière les pages :

inscrivez-vous (vous recevrez en exclusivité une aventure tropicale en Ingébas. Retrouvez la Gardienne de Bharmana avec ses enfants);

suivez-moi sur Facebook (@A.B.Alabee), sur instagram (@brigitte_lavoix);

laissez vos revues (et suivez-moi) sur mes profiles (auteure) de Goodreads et Amazon;

et continuez la conversation !


Si vous désirez en lire plus, vous trouverez mon roman L’Enfant-Gardien 1: Améthyste sur amazon.fr

amazon.ca

amazon.com

amazon.co.uk


Bonne semaine!

P.S. Si vous désirez recevoir le lien de mes blogues directement dans votre boite courriel, inscrivez-vous (sign up) sur la page des blogues. Ça vous permettra aussi de laisser vos commentaires !


In Search of a Narrative Voice

I’ve been writing for as long as I can remember. Yet, I’ve only discovered my voice when I published my first book. The story was there, but until I leapt into self-publication to share it with readers, I didn’t know how I would tell it. It’s only when I found my style that I published. By publishing, I became an author.


My literary style arises from my upbringing, my studies (in literature and sciences) and my inquisitive mind. It’s clear, concise, to the point, fast and immersive. It’s cinematographic. It takes you into the moment. You experience the sensations and emotions of the characters as they dive into the adventure. I like to play with words and imagery, but I don’t interrupt the flow of thoughts and actions with long descriptions. I concentrate on the individuals. I explore their self-identity and how the external (and internal) events change them.


I welcome with great joy the feedback from my readers. It allows me to improve my craft and to confirm I’m creating captivating adventures. The comments from my readers encouraged me to continue.


‘ … surprised by reading this genre, science fiction, a reading that I had never tried. I worried that my imagination wouldn’t follow. However, the more my reading progressed, the more I was in the story, the short sentences, the descriptions of the scenes, the characters put me at the heart of Amethyste’s life and I can’t wait to follow the magical destiny of this family.’


‘I was immediately captivated by little Amethyste! Reading her adventures is a fresh experience. The fantasy world is almost real. The details, the magical and supernatural elements, the characters, everything seems really interesting and fascinating.’


‘It’s like being in a movie.’


When I plan a story, I collect and bring together a series of quantum events that I group in episodes. Each quantum event recalls the observed moment as experienced by one character. Sometimes, as I did in the first two books of the series ‘L’Enfant-Gardien’, I only show one observer, one worldview. For War of Taar, I introduce two main characters and report the quantum events of many observers. I like to write in the first person. However I also present some stories from other perspectives. It’s the case for Ingebas, my first Chronicle of Granita. You’re in the head of Liana Albion, but she’s not the narrator. In fact, contrary to my novels, I didn’t separate the quantum events. I created that story to introduce my readers to the universe of the Ancilians, to the world of Amethyste from the point of view of her mother.


You’re getting used to my blog style. It’s direct and less polished simply because I want to talk with you every week. My flash fictions and poems spur from nowhere and I jolt them down quickly. Akin to my blogs, I don’t spend months revising them, but I still weigh every word and check spelling and grammar – I know you’ll still find glitches!


To give you an idea of my style, here are two excerpts from adventures happening on Granita.

War of Taar

non-edited

sneak peek

coming soon!


Quantum Event 1, Observer 1: The Quest


My boots crunch as I stride to the central slab of the chamber Zordana and I have finally excavated. My face hidden in the shadow of my hood; I wait for time to shift. A gush surrounds me and lifts the fine sand in swirls of silvery dust. The air twinges. A tiny shiver rushes up my spine. It’s strange how quickly I got used to entering time windows. My first trip was unexpected, undesired and pretty scary for a 12-year-old. I’m not that kid anymore. Since then, I’ve survived my pubescent transformation, and I’ve grown over 30 centimetres. I’ve been training in the art of Taar for the last six years … make it ten since I spent four in the sixth century with Amethyste and came back to the same day and time.


I would prefer to activate the electronic shield of my PPD (personal protective device), but Zordana took it because I must follow the rules of my predecessors. If I want to receive the colours of Taar, I must complete the quest of the Pierrious as a young warrior would have done over two and a half thousand years ago. This old costume protects and moulds every part of my body. The black tunic caresses my skin under the strong leather corset. I left behind the metal armour. I can never walk properly with it, let alone fight. The loose trousers feel much better.


To be continued… Planned release: December 2021 subscribe for updates!


Ingebas

The Flovian Temple


Sitting on her heels, Liana rocks gently in the suspended chair. She breathes deeply, thinking about the children she will have to wake soon. She sips the warm cocanoa, enjoying the smooth bittersweet taste and her last moments of solitude. She can’t find the peace of Ingebas anywhere else. She would happily live in this tropical heaven but her duty as the Guardian forces her to dwell on the edge of the precipice. At least, here, none of her enemies can reach her.


She unfolds her long legs and abandons the cosy cushions. The central island supports the round building, which hides the stairs. She walks by the black counter of the kitchen, leaving her mug on the side, and then climbs to the sleeping quarters. She pulls the first curtain and whispers to Ambroise and Caaldo that it’s time to get up. Ambroise sits and nods. Liana takes the ladder to reach the attic. She hears the cousins murmuring and stops. Her platinum braids appear in the room, but the girls haven’t noticed.


To be continued … subscribe to receive it


If you like discovering what is hiding behind the pages:

subscribe (You will get an exclusive tropcial adventure in Ingebas with one of the Guardians of Bharmana and her children);

follow me on Facebook (@A.B.Alabee), on instagram (@brigitte_lavoix) ;

Leave your reviews (and follow me) on Goodreads and Amazon;

and continue the conversation!


If you would like to read more, find my French novel L’Enfant-Gardien 1: Améthyste on amazon.fr

amazon.ca

amazon.com

amazon.co.uk.

My first English novel: War of Taar is coming in December 2021!

Have a great week!


P.S. If you wish to receive the links to my blogs directly in your inbox, sign up to the blogs. It will also give you the opportunity to comment on them!


#autoédition #selfpublication #creativeprocess #processuscréatifs #ancilians #quantumfiction #fictionquantique #abalabee #sciencefiction #fantasy #SFFF



13 views0 comments

Recent Posts

See All