top of page

Best Day of My Life /Le meilleur jour de ma vie

Updated: Mar 20

Steampunk scene/ Une scène steampunk

woman hoding hydrangea
Image by Ariel Ladrido from Pixabay

La semaine dernière, j’ai écrit une ode aux femmes. Cette semaine, je plonge dans le passé d’une héroïne steampunk, Carmélita qui m’a raconté l’histoire du meilleur jour de sa vie.

Le meilleur jour de ma vie

Une scène par A.B. Alabee


J’ai vidé des pots de chambre tout l’après-midi et j’ai hâte que le soleil se couche puisque Darren et moi partirons pour profiter demain d’une journée de congé bien mérité. Alors que je me penche pour la centième fois et ramasse un pot sous le lit, une patiente me fait signe d’approcher. Je fais glisser l’objet infect vers mes pieds avant de m’incliner devant Lady Doncaster qui se repose dans un fauteuil à bascule près de la fenêtre. Son écharpe de lavande s’est déplacée quand elle a tendu ses bras décharnés, et la soie brillante est tombée de ses frêles épaules. Comme elle n’attache jamais le col de sa robe de nuit en lin fin, elle exhibe la peau parcheminée de son cou et de sa poitrine. De l’ombre de son bonnet, ses yeux pénétrants me percent l’âme :


« Gamine, aide-moi à remettre mes dents et à trier mes vêtements. Mon fils vient. »


Je toise ses prothèses dentaires sur la table et serre mes mâchoires pour me rappeler qu’aucune de mes dents remplace les siennes.


« Les visiteurs viennent le dimanche. Votre fils arrivera demain, Lady Doncaster.

« Alors tu reviendras à la première heure pour me préparer. Laisse-moi maintenant.

« Malheureusement, je ne serai pas de service demain. »


Elle agite ses doigts pour me renvoyer. Je m’incline, soulève le pot de chambre et tourne sur mes talons. Main sur la poignée, je suis sur le point de sortir quand elle crie :


« Ne me tourne pas le dos, gamine. »


Avant que j’aie pu lui demander de me pardonner cet affront, Matrone fait irruption dans la pièce. Elle me saisit. Ses doigts puissants serrent mon bras mince, le pot se renverse, trempant mon tablier puis ma robe. Je la fixe d’un regard défiant. L’attitude de Matrone passe de la colère à la fureur quand Lady Doncaster, debout sur ses jambes bancales, m’accuse de lui avoir volé ses dents. Je secoue la tête pour protester, mais déjà Matrone me soulève et, sur la pointe des pieds, je la suis alors qu’elle me tire derrière elle. De la table, les dents nacrées me retournent un rictus moqueur. 


La porte se ferme.


Matrone m’ordonne de me taire et, entamant une litanie sur les vertus de l’honnêteté et le mal du péché, elle me traîne le long des couloirs. Les curieux se penchent à l’extérieur pour identifier la nouvelle victime de Matrone. Deux volées d’escaliers et d’innombrables chambres plus loin, nous montons au grenier et entrons dans le dortoir du personnel. Elle me pousse entre les deux rangées de lits.


« Carmélita, emballe tes affaires et pars. Cet hospice n’emploie pas de voleur. »


Je ne partirai pas sans exposer la vérité :


« Matrone, les dents de Lady Doncaster sont sur sa table de chevet. »

« Accuserais-tu notre bonne mécène de mentir ? »

« Oui ! Elle a fait la même chose à Poppy l’année dernière, juste avant Noël. »


Elle lève la main pour me frapper, mais suspend son geste. Face à ma détermination, la sienne vacille. Son bras tombe, sa tête aussi.


« Très bien, si tu acceptes de prendre soin de Lady Doncaster demain, je verrai ce que je peux faire. Change-toi, je vais aller trouver ces dents. Attends-moi à l’extérieur de sa chambre. »


***

Joignez-vous à mes abonnés pour découvrir ce qui est arrivé à Carmélita.

Chers abonnés, la fin de cette scène se trouve sur la page Chats Gris Grey Cats





Si votre rêve est d’écrire un livre (de fiction ou non) et que vous trouvez le concept intimidant, il existe des moyens de vous guider tout au long du processus. Vous pouvez lire les blogues des ateliers créatifs pour trouver … ou vous pouvez me contacter pour essayer une séance gratuite de mentoring créatif.


 

Des cadeaux pour mes abonnés...











... Explorez l'univers des Ancilians.


Florilège - Histoires ancilianes volume 1 - Disparaissez dans l'imaginaire passé, présent et futur de l'univers des Ancilians.

ANCILIANS - le magazine de l'esprit créatif



et dites-moi dans quel courriel vous voulez recevoir les liens. En bonus, vous recevrez le mot de passe pour découvrir tous les récits inédits que je publie pour mes abonnés sur la page chatsgris-greycats



 

PSST!

Vous trouverez tous mes livres sur AMAZON


En préparation pour 2024:

L'Enfant-Gardien 6 Le Talion

Le diamant, une enquête au féeriaume


Bonne semaine!

 

Last week, I wrote an ode to women. This week, I'm diving into the past of a steampunk heroine Carmelita who told me the story of the best day of her life.


Best Day of My Life

A scene by A.B. Alabee


I’ve been emptying chamber pots all afternoon and I can’t wait for the sun to set. Then Darren and I will leave for a well-earned day off tomorrow. As I bend for the hundredth time to collect a pungent container under the bed, a patient beckons me over. I pull it out and bow to Lady Doncaster resting in a rocking chair by the window. Her outstretched bony arm has shifted her lavender shrug. The shiny silk has fallen from her frail shoulders. Since she never ties the collar of her fine linen night dress, it has exposed the leathery skin of her neck and chest. From her bonnet’s shadow, her piercing eyes are drilling into my soul:


“Child, help me put my teeth back in my mouth and sort out my clothing. My son is coming.”


I glance at her dentures on the table and clenches my jaws jaws to remind myself that none of my teeth are replacing hers.


“Visitors come on Sundays. Your son will arrive tomorrow, Lady Doncaster.”

“Then you will return at first light to prepare me for his visit. Leave me now.”

“I’m afraid I’m not working tomorrow.”


She waves her fingers to dismiss me. I bow, lift the chamber pot and spin on my heels.  Hand on the handle, I’m about to step out when she shouts:


“Do not turn your back on me, child.”


Before I can apologize, Matron bursts into the room and grabs me. Her powerful hand squeezes my thin arm, the container tips, soaking my apron then my dress. Defiant, I stare at her. Matron’s demeanour shifts from anger to fury as Lady Doncaster, standing on her wobbly legs, points her finger to accuse me of stealing her teeth. I shake my head to protest but already Matron lifts me up. On tip toes, I follow as she drags me out of the room. The set of pearly white teeth snarls at me from the table. 


The door closes.


Matron orders me to remain silent and, beginning a litany about the virtues of honesty and the evil of sin, she pulls me along the corridors. Nosy onlookers pop their heads out to identify Matron’s new victim. Two flights of stairs and rows of rooms later, we climb to the attic and enter the staff’s dormitory. She pushes me between the two rows of beds.


“Carmelita, pack your things and go. This hospice doesn’t employ thieves.”


I won’t leave without letting her know the truth:


“Matron, Lady Doncaster’s teeth are on her bedside table.”

“Are you accusing our good patron of lying?”

“Yes! She did the same thing with Poppy last year just before Christmas.”


She raises her hand to smack me but hold it up as I glare at her. Her arm drops and so does her head.


“Fine, if you agree to care for Lady Doncaster tomorrow, I’ll see what I can do. Get changed, I’ll go and find those teeth. Wait for me outside her room.”


***


Join my subscribers to discover what happened to Carmelita.

Dear subscribers, the end of this scene can be found on the Chats Gris Grey Cats page.




If you want to write a book (nonfiction or novel) and you find the concept daunting, there are ways to guide you throughout the process. My creative workshops will give you some tricks … or you can reach out to me to try a free session of creative mentoring.



 

Gifts for my subscribers...











Explore the Ancilian's universe.


Anthology - Ancilian's Stories volume 1 - Disappear in the past, present and future of the Ancilian's universe.

ANCILIANS - The Creative Spirit Magazine




... and let me know in which email you would like to receive the link. As a bonus, I will send you the password to access the exclusive stories I publish for my subscribers on the chatsgris-greycats page.


 

PSST!


You can find all my books on AMAZON


Coming in 2024

Obsession, a Guardian-child chronicle

Loudna Between Leaps: Shipwreck, a Quantum Warrior chronicle

The Diamond, an investigation in Fairydom


Have a great week!




Image by Ariel Ladrido from Pixabay

11 views0 comments

Comments


bottom of page