• abalabee

Crocodile prologue

Updated: Apr 18

Français / English

Image by/ par B.A. Lavoie

Crocodile, le prologue

L’année dernière, j’ai publié une microfiction intitulée Crocodile. Depuis lors, Tilkia et Randan m’ont rendu visite pour raconter leur histoire. Lundi alors que je courais près de la centrale électrique qui a inspiré Crocodile, j’ai rencontré Beth, une autre personne qui a survécu à la fin de notre civilisation. Je vous présente son journal de bord le jour 1825, le prologue de leur histoire. Pour l'instant, c'est toujours un conte dystopique.


 
Journal de bord Jour 1825

Après cinq ans, pourquoi est-ce que je m’en embête ? Qui lira mon journal à part moi ? Je suppose que c’est ma façon de rester saine d’esprit et de vérifier ce que j’ai fait hier. J’ai sillonné tout le pays, je me suis aventuré jusqu’à John o’Groats. Personne n’a survécu. Je scanne toujours toutes les fréquences, mais les ondes radio sont mortes depuis le jour 689. De retour à Southampton et perchée sur le toit de la bibliothèque de Portswood Highstreet, je me perds dans les réminiscences que je n’ai pas visitées depuis si longtemps. La rivière Itchen a repris son cours naturel. St Denys est inondé ; Riverside Park a disparu dans un vague souvenir qui apparaît entre les marées. Le pont ne s’allonge plus au-dessus de l’onde. Demain, je verrai si je peux trouver un endroit pour traverser près de Woodmill.


Le réchauffement climatique est devenu la plus grande menace pour l’humanité, nous l’avons ignoré pendant trop longtemps. Face à l’inévitabilité de notre destin, nous nous sommes finalement réveillés. Cependant, nous avons réagi trop peu, trop tard. Nous pensions avoir le temps. Nous avions promis de réduire les émissions de carbone pour nous assurer que la température n’augmenterait pas de plus de 2,5oC ... de bien piètres promesses. De nombreux pays ont commencé à tirer sur la couverture, à fermer leurs frontières, à détruire la démocratie au lieu de construire une meilleure société. Oui, les gens doivent décider qui gouvernera, mais si nous sommes gardés dans l’ignorance et nous ne recevons que de fausses informations, comment pouvons-nous espérer prévoir le chaos que nos peurs vont créer ?


Je me plains du climat dément, mais tous ces cataclysmes qui étaient anticipés sont advenus après la mort de l’humanité. Nous avons mis trop de temps à réagir, la température avait déjà atteint le point de non-retour, la glace fondait de manière incontrôlable. Alors que nous luttions pour notre survie, les mers montaient. La covid est passée d’une condition pandémique à un statut endémique. La vie reprenait comme avant. Elle causait un rhume léger et, chez la plupart des gens, aucun symptôme. Pendant 10 ans, nous avons tous été vaccinés (du moins, la plupart d’entre nous l’ont été) et cela fonctionnait parfaitement puisque nous étions protégés contre tous les variants. Cependant, d’une infection bénigne à l’autre, notre ADN subissait des microdommages. C’était une question de temps avant que la bonne altération déclenche une réaction mortelle qui nous anéantirait tous.


À Porton Down, mon équipe a travaillé sans relâche pour trouver un remède. Tous les plus grands esprits du monde le poursuivaient aussi. Le nouveau variant produisait une mutation de l’ADN qui attaquait le cerveau : la matière grise dégénérait à un rythme jamais vu auparavant. Pire encore, le virus se répandait dans l’air et survivait dans l’eau. Il ne discriminait pas. Vous renifliez : deux jours plus tard, vous perdiez connaissance ; en une semaine, vous étiez mort. Je ne sais pas comment il est entré dans l’unité de confinement de niveau 4 où nous étions en isolement, mais il l’a fait. J’ai vu mes collègues dépérir. Toutes communications avec nos collaborateurs internationaux ont aussi cessé. Il ne restait plus personne à guérir, je suis donc partie à la quête de survivants.


Des voix, de jeunes voix. Est-ce possible ?


 

Nouvelle gratuite et exclusive afin d'explorer l'univers des Ancilians. Vous découvriez l'aventure tropicale d'Améthyste, Ambroise et Liana lors d'un séjour en Ingébas.

- Cliquez ici-

Après avoir cliqué, il vous suffira de me dire dans quel courriel vous voulez recevoir le lien.

Si vous désirez que je vous aide à développer un concept, c’est avec plaisir que je vous accompagnerai dans un processus de création ou d’innovation (suivez les liens pour en savoir plus et me contacter).

PSST! Si vous désirez en lire plus, vous trouverez la première trilogie de L’Enfant-Gardien sur

amazon.fr

amazon.ca

amazon.com

amazon.co.uk

Loudna and the Strings of Time: War of Taar sortira en anglais en juillet 2022.

Bonne semaine!


 

Crocodile, the prologue


Last year, I published a microfiction entitled Crocodile. Since then, Tilkia and Randan have been visiting me to tell their story. On my run last Monday, as I was passing by the power station that inspired Crocodile, I met Beth, another person who survived the end of our civilisation. I’m presenting you with her logbook on day 1825, the prologue of their story. For now, it is still a dystopian tale.

 
Logbook Day 1825

Why do I bother after five years? Who will read my log except me? I guess it’s my way of keeping sane and checking what I did yesterday. I’ve crisscrossed the country, ventured as far as John o’Groats. No one has survived. I’m still scanning all frequencies. The radio waves died day 689. I haven’t reminisced for so long, but here I am, back in Southampton, perched on top of the library on Portswood Highstreet. The river Itchen has returned to its natural bed. St Denys is flooded; Riverside Park has vanished into a vague memory that appears between tides. The bridge doesn’t quite make it over the expanse of water. Tomorrow, I’ll see if I can find a place to cross near Woodmill.


Global warming became the greatest threat to humanity, we ignored it for too long. When faced with the inevitability of our doom, we finally woke up. However, we reacted too little, too late. We thought we had time. We promised to reduce carbon emissions, to ensure that the temperature wouldn’t rise more than 2.5oC … empty promises. Many countries began to pull on the blanket, closing their borders, destroying democracy instead of building a better society. Yes, the people should decide who governs, but if we are kept in ignorance or worse fed false information, how can we expect to foresee the chaos our fears will create?


I’m ranting about the crazy weather, but all the cataclysms that were forecast happened after humanity died. We took too long to react, by then the temperature had reached the point of no return, the ice was melting uncontrollably. Covid went from pandemic to endemic. Life was back to the old normal. It caused a mild cold and, in most people, no symptoms at all. For 10 years, we were all vaccinated (well, most of us were) and it did its job, protecting us from all variants. However, from one benign infection to the next, our DNA was suffering from microdamage. It was a question of time before the right mutation triggered a lethal reaction that would wipe us all out. As we were fighting for our survival, the seas were rising.


In Porton Down, my team worked relentlessly to find a cure. All the greatest minds around the world were chasing it too. The new variant triggered a DNA mutation that attacked the brain: the grey matter was degenerating at a rate never seen before. Worst of all, the virus had become airborne and survived in water. It didn’t discriminate. You caught the sniffles: two days later you lost consciousness, within a week, you were dead. I don’t know how it entered the level 4 containment unit where we were isolating, but it did. I watched my colleagues slip away. Communication with our international collaborators died out. There was no one to heal, I left to find survivors.


Voices, young voices. Can it be?

 

Free and exclusive short story to begin your exploration of the universe of the Ancilians. Discover the tropical adventure of Amethyste, Ambroise and Liana on Ingebas.

-Click here-

Once you have clicked, all you need to do is tell me where to send the link.

If you want me to help you develop a concept, I will be happy to accompany you in a creative or innovative process (follow the links to find out more and get in touch).


PSST! Si If you want to read more, find the first trilogy of L’Enfant-Gardien (French Edition) on

amazon.fr

amazon.ca

amazon.com

amazon.co.uk


My first English novel: Loudna and the Strings of Time: War of Taar is coming in 2022

Have a great week!



#autoédition #selfpublication #creativeprocess #processuscréatifs #ancilians #quantumfiction #fictionquantique #abalabee #sciencefiction #fantasy #SFFF #flashfiction #microfiction #southampton #dystopian #southampton #globalwarming

14 views0 comments

Recent Posts

See All