top of page

Data of Doom / Données cataclysmiques.

Updated: Mar 3

A Flash Fiction/ Une microfiction

astronaut on the moon, Earth in the background
Image by Angelo Scarcella from Pixabay

La semaine dernière, Bubbles a pris le relais pour raconter l’un de ses événements quantiques… Cette semaine, je regarde au-delà des données.


Données cataclysmiques.

Une microfiction SFF par A.B. Alabee


Je n’aurais jamais dû accepter cette mission lunaire.


Les chiffres ne mentent jamais. Ce n’est pas le cas pour les humains. Pendant des années, nous avons manipulé les données afin d’obtenir les réponses désirées. Le tabac était inoffensif, le plastique était si pratique… mercure, opium, radium, hydrocarbures… de merveilleuses technologies pour améliorer notre bien-être… des conforts honteux qui ont précipité notre société dans une tombe précoce. Le recul nous a montré l’impact négatif de ces miracles sur nos vies, mais il était déjà trop tard.


Nous avions atteint la courbe ascendante du développement exponentiel. Nous nous dirigions à vive allure vers la prochaine phase de notre civilisation. Les chiffres triturés nous cachaient la vraie tendance, celle qui nous avertissait depuis des décennies que nous courrions vers notre fin. Nous étions aveuglés par la cupidité et l’égoïsme de quelques manipulateurs qui jouaient le gambit ultime. Ils nous ont fait croire que nous arrivions à un saut évolutif, que nous pourrions atteindre les étoiles et nous disperser aux quatre coins de la galaxie… ou du moins nous établir sur la Lune et éventuellement sur Mars.


Le tabac était sûr, ce nouvel opioïde ne créait aucune accoutumance. Des fuites nucléaires ? Les niveaux étaient si bas qu’ils dépassaient à peine les taux naturels. Nous n’avons jamais déversé de produits chimiques dans cette rivière, et nous n’avons jamais ouvert les valves d’égout dans la mer. Nous n’avons jamais eu l’intention de rendre notre société dépendante des combustibles fossiles… les plastiques nous ont libérés du fardeau du nettoyage. Qui voulait tout laver et réutiliser ?


Quant à ceux qui ont osé parler… Pendant des années, ils ont été bâillonnés par les grands conglomérats, ignorés par la presse et ridiculisés par le public jusqu’à ce qu’il soit trop tard. Puis le jeu du blâme a commencé. Les deux tiers du monde ont accusé le reste de profiter — en effet, nous l’avons fait, pour notre petit confort égoïste.


Qui allait payer ?

Les riches ? Vous plaisantez, n’est-ce pas ? Ils sont riches parce qu’ils ne paient rien !

Les pauvres ? Bien sûr que non, ils ne peuvent pas se le permettre. 

Ainsi, la classe moyenne de plus en plus réduite a tenté, sans grande conviction, de régler le gâchis créé par les riches. Nous pensions que les manipulateurs nous aidaient à améliorer notre vie ; qu’ils nous offraient les outils pour atteindre leur piédestal doré, lieu inaccessible qui miroitait dans le désert de notre espoir matérialiste !


J’ai un esprit qui détecte les tendances et, si certains appellent cela une bénédiction, pour moi, c’est une tare maudite. Quand un courant émerge, il active mon système limbique et remplit mon cerveau d’effroi. Depuis l’enfance, je voyais le fil qui nous menait vers notre perte, et ce avant même que le terme environnementaliste soit cool et à la mode. Je n’étais pas un mystique, je n’étais pas un prophète. Je ne voulais pas faire de prédictions. Je l’ai lu dans les chiffres et les conclusions me terrifiaient. Nous nous préparions pour notre prochain saut évolutif, mais nous ne parviendrions jamais à atteindre l’illumination.


Les calculs des bat*rds manipulateurs étaient simples :

profits = mensonges x sans être découvert

Lorsque la courbe exponentielle a traversé le point de non-retour et que tout s’est écrasé, ils planifiaient déjà de s’échapper vers la Lune dans leurs arches « exclusives ».


Nous avons eu des guerres horribles depuis le début du 20e siècle. Nous pensions avoir appris du passé. Nous avions créé des organismes internationaux pour protéger la paix… La mémoire humaine est si courte ! Démocratie contre autocratie, querelles religieuses… les raisons n’avaient pas d’importance. Les guerres insensées ont été causées par des dirigeants « vertueux » qui voulaient laisser une marque de leur existence insignifiante dans l’histoire, tuant et détruisant notre avenir dans le processus. Pendant des années, la bouilloire sifflait et pourtant nous ne sommes pas parvenus à éteindre le feu.


Je suppose que nous étions trop occupés à revenir à la normale après la pandémie de 2020. Après tout, nous essayions désespérément de nous débarrasser des combustibles fossiles et de sauver les ours polaires sur leurs calottes glaciaires qui se rétrécissaient. Nous n’avions pas le temps de prêter attention au stratagème joué par les manipulateurs afin d’amasser plus de richesses.


Rien de tout cela n’a plus d’importance.


Dans quelques minutes, la Terre désolée apparaîtra à l’horizon. J’aimerais tellement que l’une des dix arches « exclusives » ait atteint la station avant que nous atomisions notre planète bleue.


Je devrais peut-être enregistrer la date dans mon journal de bord... 26 février 2051... mais jamais personne ne le lira.





Si votre rêve est d’écrire un livre (de fiction ou non) et que vous trouvez le concept intimidant, il existe des moyens de vous guider tout au long du processus. Vous pouvez lire les blogues des ateliers créatifs pour trouver … ou vous pouvez me contacter pour essayer une séance gratuite de mentoring créatif.


 

Des cadeaux pour mes abonnés...











... Explorez l'univers des Ancilians.


Florilège - Histoires ancilianes volume 1 - Disparaissez dans l'imaginaire passé, présent et futur de l'univers des Ancilians.

ANCILIANS - le magazine de l'esprit créatif



et dites-moi dans quel courriel vous voulez recevoir les liens. En bonus, vous recevrez le mot de passe pour découvrir tous les récits inédits que je publie pour mes abonnés sur la page chatsgris-greycats



 

PSST!

Vous trouverez tous mes livres sur AMAZON


En préparation pour 2024 :

L'Enfant-Gardien 6 : Le Talion

Le diamant, une enquête au féeriaume



Bonne semaine!

 

Last week Bubbles took over to tell one of his quantum events… This week, I look beyond the data.


Data of Doom

A flash fiction by A.B. Alabee


I shouldn’t have accepted this lunar mission.


Numbers never lied. Humans did. We manipulated data to suit our agenda. Tobacco was harmless, plastic was so convenient … mercury, opium, radium, petrol … such wonderful technologies to improve our wellbeing … pity comforts that helped to precipitate our society to an early grave. Hindsight showed us the negative impact of those miracles on our lives. By then it was too late.


We had hit the upward curve of exponential development. Our civilization was racing towards enlightenment. Yet we remained blind to the trend in the data. It had been warning us for decades but greediness and selfishness of a few manipulators played the ultimate gambit. They pulled the blanket over our eyes. They made us believe we would take the next evolutionary leap, reach the stars and expand to the four corners of the galaxy … or at least to the Moon and maybe Mars.


Tobacco was safe. This new opioid wasn’t addictive. Radiation leaks? The amounts were so low, they barely rose above natural levels. We never dumped chemicals in that river, nor did we open the sewer vans into the sea. We never intended for our society to become dependent on fossil fuels … plastics freed us from the burden of cleaning. Who wanted to wash everything and reuse it?


As for those who raised their voices, for years, they were shut up by the big conglomerate, ignored by the press and ridiculed by the masses until it was too late. Then the blame game began. Two third of the world accused the rest of profiteering – by the way we did, for our selfish little comforts.


Who would pay?

The rich? You’re joking, right? They are rich because they don’t pay for anything!

The poor? Of course not, they can’t afford it. 

Thus, the shrinking middle class has tried, half-heartedly, to fix the mess created by the rich. We believed the manipulators were helping us to improve our lives; that they were giving us the means to reach their gilded pedestal; an inaccessible place that shimmered in the desert of our materialistic hope.


I’m cursed with a mind that detects patterns. Some call it a blessing. Not me. When a trend emerges, it hits my limbic system and fills my brain with dread. Since I was a kid, I’ve been seeing the thread that led us to our doom, and that was even before the term environmentalist was cool and fashionable. I wasn’t a mystic, I wasn’t a prophet. I didn’t want to make predictions. I read it in numbers and they looked bad. We were preparing for our next evolutionary leap and we failed to achieve enlightenment.


The maths of the greedy bas*rds were simple:

profits = lies x getting away with it

When the exponential curve crossed the point of no return and everything crashed, they were planning to escape to the Moon in their ‘exclusive’ arks.


We had horrible wars since the beginning of the 20th century. We thought we learned from them. We created international bodies to protect peace… Human memory is so fickle! Democracy vs autocracy, religious quarrels … the reasons didn’t matter. The senseless wars were caused by ‘righteous’ leaders who wanted to leave a mark of their insignificant existence in history, killing and destroying our future in the process. For years, the kettle had been boiling, the whistle had been blowing and yet we didn’t stop the fire.

I guess we were too busy returning to normal after the pandemic of 2020. After all, we were desperately trying to get rid of fossil fuels and save the polar bears on their shrinking ice caps to pay attention to the gambit played by the few to amass more wealth.


None of that matters any more.


In a few minutes, the desolate Earth will appear over the horizon. I so wish at least one of the ten ‘exclusive’ arks had reached the station before we nuked our blue planet.


Maybe I should record the date in my logbook… February 26, 2051 … but who will ever read it?



If you want to write a book (nonfiction or novel) and you find the concept daunting, there are ways to guide you throughout the process. My creative workshops will give you some tricks … or you can reach out to me to try a free session of creative mentoring.



 

Gifts for my subscribers...











Explore the Ancilian's universe.


Anthology - Ancilian's Stories volume 1 - Disappear in the past, present and future of the Ancilian's universe.

ANCILIANS - The Creative Spirit Magazine




... and let me know in which email you would like to receive the link. As a bonus, I will send you the password to access the exclusive stories I publish for my subscribers on the chatsgris-greycats page.


 

PSST!


You can find all my books on AMAZON


Coming in 2024

Obsession, a Guardian-child chronicle

Loudna Between Leaps: Shipwreck

The Diamond, an investigation in Fairydom


Have a great week!





Image by Angelo Scarcella from Pixabay

Comments


bottom of page