top of page

Derailment/ Déraillement

A flash fiction/ Une micro fiction

girl holding the moon/ jeune femme qui tient la lune
Image by tonysell from Pixabay

La semaine dernière, j’ai lu un poème et j'ai divagué dans les émotions déclenchées par les mots. Cette semaine, je visite les ombres de l’esprit alors qu’un voyage inattendu a stimulé mon imagination.


Déraillement

Micro fiction par A.B. Alabee


L’appel de ma nièce m’a réveillé ce matin.

Elle a été arrêtée hier soir.

Son amie Teldina a été poignardée jeudi soir. Dans son dernier souffle, elle a murmuré le nom de Jalna. Ils ont trouvé les empreintes de Jalna sur le couteau de cuisine et partout dans l’appartement de Teldina.

Je suis sa seule famille et… son alibi. Nous jouions à Mine Craft entre 5h et 10 h jeudi soir.

Elle veut que je l’accompagne pour son entrevue cet après-midi.

J’ai promis à mon frère que je la protégerais.


Pour prouver son innocence, je brave maintenant la foule, mais tout ira bien puisque je prends le train en dehors des heures de pointe et je me suis rendu à Londres à plusieurs reprises. Pleine d’une confiance renouvelée, j’entre dans la gare.

Il n’y a qu’une seule personne qui attend au guichet. Bientôt, je vais acheter mon billet pour le train de 9h38 et je pourrai sauver Jalna. Sous sa moustache touffue, l’homme sourit brièvement puis m’informe qu’en raison de travaux d’ingénierie entre Basingstoke et Waterloo, il n’y a pas de trains vers Waterloo ce week-end. Mon cerveau tourne, ma réplique s’échappe en un flot timide.


« Je dois me rendre à Londres aujourd’hui. »


Il répond, mais mes pensées brumeuses brouillent le sens de ses paroles. La sueur perle sur mon front, mes muscles se contractent pour exécuter un demi-tour. Je suis sur le point de déguerpir quand une bribe de son monologue atteint ma conscience.


… Paddington.


J’inspire profondément.

« Pourriez-vous répéter s’il vous plaît ? »


Il acquiesce à ma demande. Je peux prendre le train de 9h43 vers Manchester, arrêter à Reading et continuer vers Paddington. Paddington. L’image de l’ourson célèbre se forme dans mon esprit, mais est aussitôt remplacé par une carte de Londres qui se déroule devant moi. C’est dans le nord-ouest.


Non, je ne connais pas ce quartier de Londres.


Je ne suis allé à Paddington qu’une seule fois pour visiter Cardiff et c’était il y a si longtemps. C’est alors que l’image de Jalna recroquevillée dans le coin d’une cellule de prison envahit mes pensées. Je dois me rendre à Londres aujourd’hui. C’est décidé, je paie un billet pour Paddington.


Dès que je pivote sur mes talons, j’ai déjà oublié l’itinéraire. Je fais à nouveau la queue pour confirmer les arrêts : train vers Manchester, arrêt à Reading pour la correspondance vers Paddington. OK, je m’éloigne tout en cherchant l’information sur mon téléphone afin de tracer mon trajet entre Paddington et Archway.


L’entrevue de Jalna est à 13h, je dois la rejoindre à temps.


J’achète un café au lait et un pain au chocolat avant de sortir sur la plate-forme 1. Retardé de cinq minutes, puisqu’il y a d’autres travaux d’ingénierie sur la voie, le train arrive finalement. Je n’ai jamais pris ce train, je ne pensais pas qu’il serait si bondé à cette heure. Je m’assois au bord de la fenêtre sur le dernier siège de la voiture. Il fait face à l’arrière. Je ne pourrai pas lire ou écrire tout au long de ce voyage.


Inspire profondément ; le trajet vers Reading ne dure que 45 minutes.


Après des semaines de déluge, je regarde le soleil jouer parmi les nuages moelleux. Je plisse les yeux et un petit ourson téméraire qui porte un manteau bleu, des bottes et un chapeau rouges apparaît dans ma tête.


Mon but est d'arrivé à la station Paddington, pas de rencontrer ce personnage du même nom.


Bientôt, je me trouve un peu plus près de ma destination. Le train s’arrête à Reading et la plupart des passagers sortent. La ruée vers la plate-forme 7 s’ensuit. Comme il y a un train toutes les 20 minutes, je laisse le flot humain s’y précipiter. Alors que je descends sur le quai, le train attend toujours. La première voiture est pleine. Je poursuis donc ma route pour entrer dans la suivante. Je m’installe entre les deux voitures et avant le coup de sifflet, une douzaine de passagers supplémentaires s’y entassent avec moi. Bien que mon corps tangue contre la cloison de verre, mon esprit reste immobile. Le train part et je fais à nouveau face à l’arrière. La nausée s’empare de moi.


Vingt-cinq minutes interminables plus tard, j’arrive à Paddington. Mes yeux effectuent des saccades d’un panneau d’affichage à l’autre, à la recherche de la sortie, puis de l’emplacement de la station de métro. Afin de prendre la ligne Northern, je dois me rendre à la station King’s Cross sur la ligne Centrale. Le temps presse, il est presque midi. Le tableau indique que le prochain train dans la bonne direction arrivera dans cinq minutes. J’estime qu’il me faudra 35 minutes pour atteindre Archway, puis je devrai marcher jusqu’à l’appartement de Jalna.


Je trouve un siège et augmente le volume pour entendre ma musique. Dans chaque virage serré, le crissement des roues sur les rails perce à travers mes écouteurs. À l’autre bout du wagon, un homme bloque ses oreilles. Je scrute les passagers, l’un lit un livre, certains discutent, la plupart sont absorbés par leurs téléphones comme si leur vie en dépendait. Alors que nous approchons de King’s Cross, je me lève pour être la première à sortir.


Cœur en débandade, je trouve la sortie et me précipite dans le corridor pour rejoindre la ligne Northern. Je vérifie la carte au bas de l’escalier pour me rendre sur la bonne plate-forme. La suie noire suspendue dans le tunnel et s’attardant dans la station apaise mes craintes. Je connais cet endroit, c’est sur mon itinéraire habituel pour visiter Jalna.


Il est 12 h 20. J’appelle Jalna.

Elle me rencontrera à la station Archway.




Si votre rêve est d’écrire un livre (de fiction ou non) et que vous trouvez le concept intimidant, il existe des moyens de vous guider tout au long du processus. Vous pouvez lire les blogues des ateliers créatifs pour trouver … ou vous pouvez me contacter pour essayer une séance gratuite de mentoring créatif.


 

Des cadeaux pour mes abonnés...











... Explorez l'univers des Ancilians.


Florilège - Histoires ancilianes volume 1 - Disparaissez dans l'imaginaire passé, présent et futur de l'univers des Ancilians.

ANCILIANS - le magazine de l'esprit créatif



et dites-moi dans quel courriel vous voulez recevoir les liens. En bonus, vous recevrez le mot de passe pour découvrir tous les récits inédits que je publie pour mes abonnés sur la page chatsgris-greycats



 

PSST!

Vous trouverez tous mes livres sur AMAZON


Découvrez L'Enfant-Gardien 5 Vengeance.

Le 24 novembre 2023!


Loudna Between Leaps: Shipwreck sortira en anglais bientôt.

Bonne semaine!

 

Last week I read a poem and drifted to the emotions triggered by the words. This week, I’m visiting the Shadows of the Mind as an unexpected train journey sparked my imagination.


Derailment.

A flash fiction by A.B. Alabee

My niece’s call woke me this morning.

She was arrested last night.

Her friend Teldina has been stabbed on Thursday evening. In her last breath, she whispered Jalna’s name. They have found Jalna’s prints on the kitchen knife and all over Teldina’s flat.

I’m her only family and … her alibi. We were playing Mine Craft from five to ten on Thursday night.

She wants me to accompany her for her interview this afternoon.

I promised my brother I would protect her.


So, to prove her innocence, I’m now braving the crowd. I’ll be fine. I’m taking the off-peak train and I’ve travelled to London many times. With renewed confidence, I enter the train station.


There’s only one person in the queue. Soon, I will buy my ticket for the 9.38 and I will be on my way to save Jalna. The man smiles briefly under his thick moustache then informs me that due to engineering works between Basingstoke and Waterloo, there are no trains to Waterloo this weekend. My brain spins as my answers tumble out in a quiet stream:


“I need to get to London today.”


He replies but my foggy thoughts blur the meaning of his words. Sweat beading on my forehead, my muscles contract to execute a swift escape. I’m about to dash out when a glimpse of his monologue reaches my consciousness.


… Paddington.


I inhale deeply.

“Could you repeat please?”


He obliges kindly. I can take the 9.43 to Manchester, stop at Reading and get on the trains to Paddington. Paddington. I think of the famous bear as a map of London spread in front of me. It’s north-west-ish.


No, I don’t know this area of London.


I’ve only been to Paddington once to visit Cardiff; a long time ago. Then the image of Jalan crouching in the corner of a prison cell invades my mind. I must get to London today, so I pay for a ticket to Paddington.


As soon as I turn around, I’ve forgotten which route he told me to take. I queue again to confirm the stops: train to Manchester, stop at Reading to get a train to Paddington. OK, I walk away, scrolling on my phone to find out how to reach Archway from Paddington.


Jalna’s interview is at 1 p.m., I must get there in time.


I grab a latte and a pain au chocolat before stepping onto platform 1. Delayed by five minutes due to more engineering work, the train finally arrives. I’ve never taken that one; I didn’t realize it would be so crowded, even at that late time. I sit by the window on the last seat of the carriage. It’s facing backward. I won’t be able to read or write along this journey.  


Breathe; it’s only 45 minutes to Reading.


After weeks of deluge, I watch the sun playing amongst the fluffy clouds. I squint and a little bear in a blue coat, red boots and hat appears in my mind’s eye. My goal is to reach the train station, not to meet this daring character.


Soon I’m one step closer to my destination. The train stops at Reading and most of the passengers exit. The stampede to platform 7 ensues. Since there’s a train every 20 minutes, I let the human flow rush ahead. As I arrive to the platform, the train is still waiting. The first carriage is full so I walk down to enter the next one and stand in the doorway as an extra dozen passengers squish in behind me. Although my body wobbles against the glass panel, my mind remains blank. The train jolts forward. I’m facing back again and nausea is rising.


Twenty-five interminable minutes later, I reach Paddington. My eyes jitter across the signs, searching for the exit, then for the location of the tube station. To reach the Northern line, I need to get on the Central line and change at King’s Cross. Time is ticking, it’s nearly noon. The train going in the right direction will arrive in five minutes. According to my phone, I should reach Archway in 35 minutes. from there, I will walk to Jalna’s flat.


I find a seat and turn up the volume. At every sharp corner, the screech of the wheel on the rails drills through my sound cancelling headphones. At the far end, a man blocks his ears. I scrutinize the other passengers, one is reading a book, some are chatting, most are absorbed by their phones as if their lives depended on it. As we approach King’s Cross, I stand so I can be the first out of the carriage.


Heart racing, I find the exit and rush through the passageway to join the Northern line. I check the map at the bottom of the stairs to turn on the right platform. The black soot suspended in the tunnel and lingering over the rails soothes my fears. I know this place, it’s on my usual route to visit Jalna.


It’s 12:20. I ring Jalna.

She will meet me at Archway station.



If you want to write a book (nonfiction or novel) and you find the concept daunting, there are ways to guide you throughout the process. My creative workshops will give you some tricks … or you can reach out to me to try a free session of creative mentoring.



 

Gifts for my subscribers...











Explore the Ancilian's universe.


Anthology - Ancilian's Stories volume 1 - Disappear in the past, present and future of the Ancilian's universe.

ANCILIANS - The Creative Spirit Magazine




... and let me know in which email you would like to receive the link. As a bonus, I will send you the password to access the exclusive stories I publish for my subscribers on the chatsgris-greycats page.


 

PSST!


You can find all my books on AMAZON



My first English novella: Loudna Between Leaps: Shipwreck is coming soon.


Have a great week!





Image by tonysell from Pixabay

1 view0 comments

Recent Posts

See All
bottom of page