top of page

Random Thoughts - Pensées aléatoires

Creative Process / Processus créatifs

Image by Delyth Williams from Pixabay

Pensées aléatoires


Lorsque je crée une histoire, je réponds aux questions QQOQCP pour garder en mémoire les événements clés. Dans ma tête, une image ou une idée peut rapidement atteindre 50 000 mots. Quand j’ai commencé Le diamant, j’ai été inspiré par une nouvelle de quatre pages que j’avais dactylographiée quand j’étais adolescente.

Les cerveaux ne fonctionnent pas linéairement; ils analysent des informations multisensorielles et cognitives pour parvenir à des conclusions qui apporteront la plus grande probabilité de succès. Si mon processus créatif semble aléatoire, c’est parce que je permets à mon flux de conscience de me guider. Une fois que j’ai dessiné le squelette de l’histoire, je vais souvent terminer les derniers épisodes avant de revisiter les premiers pour inclure de nouveaux détails comme c’est le cas avec Le Diamant (une enquête criminelle au pays des fées).


J’espérais écrire un épisode toutes les deux semaines et produire une longue nouvelle ou un court roman pour mes abonnés. Cependant, il s’est avéré que mes personnages m’avaient caché beaucoup de rebondissements et de secrets. En racontant les aventures de Valianta et Kaldrane, j’ai découvert un tout nouveau monde de fées. À partir de 5 chapitres et 20 épisodes, je suis en train de terminer un roman avec au moins 10 chapitres et plus de 40 épisodes. La victime de la fontaine n’était que le début.


Voici un extrait de la Bévue de Kaldrane du point de vue de Valianta. Je pensais que cet apparaîtrait beaucoup plus tard dans le livre, mais il a trouvé sa place légitime dans le premier chapitre.


Épisode 3 La bévue de Kaldrane

Accroupie sur le pignon de la tour des gardes qui n’avaient toujours pas détecté sa présence, Valianta scrutait les collines à la recherche des plumes de fumées. Le gang des guêpes venait de saccager une ferme sur les coteaux de l’Ouest. Elle sentit l’âcreté du vent avant de repérer les volutes noires qui ternissaient la brillance de ce frais après-midi printanier. Se penchant au bord du toit, elle attendit que les gardes aient tourné le coin du mur puis décolla, vive comme l’éclair, pour se cacher dans les branches du grand chêne protecteur.


Les fées arboricoles avaient l’habitude des incartades de leur princesse et, de connivence avec ses escapades quasi journalières, ils ne trahirent pas sa présence alors que les gardes sonnaient l’alarme. Elle souffla un baiser à ses complices et zigzagua jusqu’à la cime. Elle savait qu’aucun des gardes, tous trop lourds, ne parviendrait à la suivre si haut dans les arbres. D’ailleurs, elle avait les ailes les plus agiles du royaume… après son amie Kaldrane, la meilleure détective des forces policières.

D’arbre en arbre, elle poursuivit sa route jusqu’à la clairière. Au loin, dans le vallon, les trois bâtiments de ferme brûlaient. Elle fila comme le vent au-dessus des champs couverts de perce-neige et crocus. Çà et là, des vestiges hivernaux tentaient d’empêcher les bulbes de naître, mais les fées horticoles veillaient au grain pour que le frimas persistant ne détruise pas les délicates corolles roses, bleues et blanches.


Elle atterrit non loin du puits, derrière une talle d’épinettes. Alignés, les voisins et pompiers se passaient des sauts et criaient aux lambins de ne pas briser la chaîne. Elle enleva le manteau marron qu’elle avait emprunté à l’une des apprenties cuisinières durant son évasion. Il avait caché son pourpoint aux broderies d’or et ferait de même pour ses ailes qu’elle replia contre son dos. Remettant le manteau, elle constata que leurs pointes étaient toujours visibles. Elle dut donc se concentrer afin de ternir leur luminosité royale. Elle aurait bien aimé pouvoir changer la couleur de ses yeux dorés, uniques dans tous les royaumes féériques. Elle tira de sa poche intérieure une paire de verres fumés.


Alors qu’elle s’apprêtait à joindre la queue de vaillant combattant du feu, elle aperçut une fée du gang des Guêpes qui s’enfuyait dans le boisé sur la crête de la colline, vers le royaume de Forestia. Elle la suivit...

La suite pour mes abonnés (abonnez-vous) sur chatsgris-greycats


 

Des cadeaux pour mes abonnés...











... Explorez l'univers des Ancilians.


Florilège - Histoires ancilianes volume 1 - Disparaissez dans l'imaginaire passé, présent et futur de l'univers des Ancilians.



et dites-moi dans quel courriel vous voulez recevoir les liens. En bonus, vous recevrez le mot de passe pour découvrir tous les récits inédits que je publie pour mes abonnés sur la page chatsgris-greycats



 

Si vous désirez que je vous aide à développer un concept, c’est avec plaisir que je vous accompagnerai dans un processus de création ou d’innovation (suivez les liens pour en savoir plus et me contacter).


 

PSST!

Vous trouverez tous mes livres sur AMAZON


Découvrez bientôt L'Enfant-Gardien 5 Vengeance.

Sortie à l'automne 2023!


Loudna Between Leaps: Shipwreck sortira en anglais bientôt.

Bonne semaine!

 

Random Thoughts


When I create a story, I answer the 5 WH questions so I have reminders of the key events. In my head, an image or an idea can quickly grow to 50 000 words. When I started The Diamond, I was inspired by a short story I wrote on a typewriter when I was a teenager… It was four pages long.


Brains don’t work linearly; they are analysing multisensory and cognitive information to reach conclusions that will bring the highest probability of success. If my creative process appears random, it’s because I allow my flow of consciousness to guide me. Once I’ve drawn the skeleton of the story, I will often finish the last episodes before I revisit early ones to include new details as is the case with The Diamond (a murder mystery fairytale).


I was hoping to write an episode of The Diamond every two weeks and produce a long short story or a novella for my subscribers. However, it turned out that my characters had kept a lot of twists and secrets from me. As I recorded the adventures of Valianta and Kaldrane, I uncovered a whole new fairy world. From 5 chapters and 20 episodes, I’m now completing a novel with at least 10 chapters and over 40 episodes. The murdered victim in the fountain was only the beginning.


Here’s an excerpt of Kaldrane’s Blunder from Valianta’s perspective, an episode I thought would appear much later in the book, but it found its rightful place in the first chapter.


Episode 3: Kaldrane’s Blunder

As none of the guards had noticed her presence on the gable of their tower, Valianta scanned the hills for smoke. The Wasp gang had just ransacked a farm on the western slopes. She smelled the wood before detecting the black plumes rising in the cool spring afternoon. Leaning over the edge of the roof, she waited until the guards had turned the corner before taking off like lightning bolt to hide in the branches of the great protective oak.


The arboreal fairies were accustomed to the princess’s escapes and, conniving with her almost daily disappearances, they didn’t betray her presence while the guards sounded the alarm. She blew a kiss to her accomplices and zigzagged to the top. She knew none of the guards, all too heavy, would be able to follow her so high into the canopy. Besides, she had the most agile wings in the kingdom … after her friend Kaldrane, the best detective in the police guard.


From tree to tree, she continued her journey to the clearing. In the distance, the three farm buildings were burning in the valley. She flew like the wind over the fields covered with snow drops and crocus in blossom. Here and there the last remnants of winter tried to prevent the bulbs from budding, but the horticultural fairies watched the crops so the persistent frost wouldn’t destroy the delicate pink, blue and white corolla.

She landed not far from a well behind a spruce. The fire fairies and neighbours who were passing buckets and shouting at the slow ones not to break the chain barely noticed her. She took off the brown coat she had borrowed from one of the cooks during her escape to cover the elaborate embroideries of her black jacket. To help them and disguise her identity, she needed to hide her wings. Folding them against her back, she realized that their tips were still visible. Henceforth, she had to concentrate on tarnishing their royal luminosity. She would have liked the ability to change the colour of her golden eyes, unique in all the land kingdoms. Instead, she pulled a pair of smoked glasses from her inner pocket.


As she was about to join the queue of valiant firefighters, she saw a fairy from the Wasp gang fleeing into the woods covering the crest of the hill. Although the Wasp was dashing towards the Kingdom of Forestia, she followed her.


My subscribers (subscribe) can continue on chatsgris-greycats


 

Gifts for my subscribers...











Explore the Ancilian's universe.


Anthology - Ancilian's Stories volume 1 - Disappear in the past, present and future of the Ancilian's universe.




... and let me know in which email you would like to receive the link. As a bonus, I will send you the password to access the exclusive stories I publish for my subscribers on the chatsgris-greycats page.


 

If you want me to help you develop a concept, I will be happy to accompany you in a creative or innovative process (follow the links to find out more and get in touch).



PSST!


You can find all my books on AMAZON



My first English novella: Loudna Between Leaps: Shipwreck is coming soon.


Have a great week!





Image by JamesDeMers from Pixabay

4 views0 comments

Recent Posts

See All

Comments


bottom of page