top of page

When Inspiration Evades Us: the Blank Page /Quand l’inspiration s'échappe: la page blanche

Blank Page Inspiration / Inspiration page blanche

Image by Peace,love,happiness from Pixabay

Quand l’inspiration s'échappe


Alors que j’écrivais ce titre et ces mots, mon esprit errait dans le néant. J’ai dû sortir du vide chaque lettre pour compléter ces phrases. C’était vendredi soir et j’avais remis l’écriture du blogue pendant quelques jours. Je n’avais même pas de sujet, mais mon cerveau savait déjà que mon manque d’inspiration deviendrait le prochain blogue. Pour activer mon imagination, j’ai essayé de faire autre chose, mais rien n’a déclenché un flot de pensées. J’ai persisté, j’ai écrit une autre phrase puis une autre et quelques autres de plus jusqu’à ce que j’aie produit le plan pour ce blogue. Aujourd’hui, j’y reviens, inspiré.


Image by Christian Supik (Fotografie) + Manuela Supik (Design) from Pixabay

Mon imagination s’éteint rarement. Vendredi soir, je ne voulais même pas penser à l’un de mes projets de roman actuels ou en commencer un nouveau. Je regardais dans un puits sombre sans fond. J’ai alors essayé de comprendre ce qui bloquait mon inspiration. J’ai eu une semaine étrange avec des hauts et des bas. Je manquais de sommeil et je stressais à propos de tout et n’importe quoi. Mon cerveau s’était arrêté pour rétablir la paix dans mes neurones hyperactifs. Mon humeur s’était éloignée du mode créativité.


Les émotions jouent un grand rôle dans l’art. Il y aura des moments où je n’ai pas envie de chanter, de dessiner, ou d’écrire. Ce n’est pas un problème. Dans de tels cas, je vais permettre à mon cerveau de se réinitialiser, passer un peu de temps « pour moi » afin de faire face aux problèmes qui me dérangent. Lorsque je travaille sur mes manuscrits, ce qui m’empêche de continuer se cache souvent dans les histoires elles-mêmes.


L’écriture est la passion de ma vie, mon évasion. Je rends visite à mes vieux amis, j’en rencontre de nouveau, je découvre des mondes étranges et merveilleux, je voyage loin dans l’espace et le temps. Quand je crée une scène, je suis vaguement consciente de ce qui va se passer, mais parfois je ne veux pas que cela se produise. Je me bats contre l’intrigue, je résiste à mon instinct* et je refuse l’inévitable.

*Ma définition de l’instinct est le traitement inconscient de toutes les informations explicites et implicites que le cerveau utilise pour calculer le résultat le plus probable.

Je suis le mentor d’une jeune écrivaine qui est actuellement dans une période « je ne peux pas trouver la motivation d’écrire ». Elle ouvre son livre, rédige une phrase et le ferme à nouveau. Au cours des deux dernières semaines, elle n’a pas été en mesure de revenir dans le monde qu’elle a créé et aime visiter. Nous avons eu une conversation. Elle a expliqué que son travail lui demande beaucoup de temps et d’énergie, mais alors que la discussion se poursuivait, nous avons conclu que la scène sur laquelle elle travaillait pouvait avoir causé le problème.


Après deux semaines, elle devait retourner à son manuscrit sinon elle devrait le relire pour reprendre l’écriture. Lorsque le temps presse, une longue relecture n’est pas toujours le moyen le plus efficace de compléter la première ébauche d’un roman.

J’ai suggéré quelques astuces pour stimuler sa créativité :


  1. Elle pourrait essayer de sauter la scène problématique.

  2. Mieux encore, elle pourrait écrire la scène finale, même si ce n’est pas ainsi que son manuscrit se terminera. Fait intéressant, une étincelle lui traversa les yeux, je pouvais voir les rouages tourner et elle a confirmé qu’elle venait d’avoir une idée.

  3. Elle pourrait également décrire le passé d’un personnage secondaire…

  4. Mes mentorés peuvent me contacter en dehors de nos réunions régulières. Cela signifie qu’elle peut m’appeler/m’envoyer un SMS — durant des heures raisonnables — si les astuces ne fonctionnent pas et qu’elle fait face à une autre de ces périodes « je ne peux pas trouver la motivation d’écrire ».

Alors, qu’est-il arrivé au néant qui a frappé mon esprit vendredi soir ? J’ai gardé l’ordinateur éteint, j’en ai profité pour jardiner, chanter et ne rien faire. Cela a réinitialisé mon cerveau et ma muse est de retour.


 

Des cadeaux pour mes abonnés...











... Explorez l'univers des Ancilians.


Florilège - Histoires ancilianes volume 1 - Disparaissez dans l'imaginaire passé, présent et futur de l'univers des Ancilians.



et dites-moi dans quel courriel vous voulez recevoir les liens. En bonus, vous recevrez le mot de passe pour découvrir tous les récits inédits que je publie pour mes abonnés sur la page chatsgris-greycats



 

Si vous désirez que je vous aide à développer un concept, c’est avec plaisir que je vous accompagnerai dans un processus de création ou d’innovation (suivez les liens pour en savoir plus et me contacter).


 

PSST!

Vous trouverez tous mes livres sur AMAZON


Découvrez L'Enfant-Gardien 5 Vengeance.

Le 24 novembre 2023!


Loudna Between Leaps: Shipwreck sortira en anglais bientôt.

Bonne semaine!

 

When inspiration evades us


As I was writing that title and those words, my mind was blank. I had to pull out of the void every letter to complete those sentences. It was Friday night and I had put off writing the blog for a couple of days. I didn’t even have a topic, but my brain already knew that my lack of inspiration would become the next blog. To get the juices going, I tried doing something else, nothing triggered a flow of thoughts. I persisted, wrote another sentence then another and a few more until I had the plan for this blog. Today, I’m coming back to it inspired.


Image by Christian Supik (Fotografie) + Manuela Supik (Design) from Pixabay

My imagination rarely runs dry. Friday night, I didn’t even want to think about any of my current or new novel projects. I was looking down a dark bottomless pit. So, I stopped and tried to figure out what had blocked it. I’ve had a strange week with highs and lows. I lacked sleep and I was stressing about everything and anything. My brain had shut down to restore peace in my overactive neurons. My mood had drifted away from creativity mode.


Emotions play a huge part in artistry. There will be moments when I don’t feel like singing, drawing, or writing. That’s fine. In such cases, I will allow my brain to reset, spend some ‘me’ time to deal with the issues bothering me. When I work on my manuscripts, the issue bothering me is often embedded in the stories themselves.


Writing is my life’s passion, my escapism. I visit my old friends, meet new ones, discover weird and wonderful worlds, travel far and wide in space and time. When I write a scene, I’m vaguely aware of what will happen, but sometimes I don’t want it to happen. I’m fighting the plot, resisting my instinct* and refusing the inevitable.


*My definition of instinct is the unconscious processing of all explicit and implicit information the brain uses to calculate the most probable outcome.

I’m mentoring a young writer who is currently in a ‘I can’t find the motivation to write’ period. She opens her book, puts down a sentence and closes it again. For the last two weeks, she hasn’t been able to get back into the world she has created and loves visiting. We had a chat. Her day job has been taking a lot of her time and energy, but as we continued the discussion, we came to the realization that, maybe the scene she was working on has caused the problem.


After two weeks, she needed to get back to her manuscript otherwise she would have to read it again to resume writing. When time is of the essence, long rereading isn’t always the most efficient way to complete the first draft.


I suggested a few tricks to stimulate her creative juices:

  1. She could try skipping the bothersome scene.

  2. Better yet, she could write the final scene, even if that’s not how her manuscript will end. Interestingly, a spark crossed her eyes, I could see the cogs spinning and she confirmed that she’s just had an idea.

  3. She could also describe a backstory for a secondary character…

  4. My mentees can contact me outside our regular meetings. That means, she can call/text me – within reasonable hours – if the tricks aren’t working and she’s facing another one of those ‘I can’t find the motivation to write’ periods.

So, what has happened to my Friday night blank mind? I kept the computer switched off, enjoyed some gardening, singing and doing nothing time. It has reset my brain and my muse has returned.



 

Gifts for my subscribers...











Explore the Ancilian's universe.


Anthology - Ancilian's Stories volume 1 - Disappear in the past, present and future of the Ancilian's universe.




... and let me know in which email you would like to receive the link. As a bonus, I will send you the password to access the exclusive stories I publish for my subscribers on the chatsgris-greycats page.


 

If you want me to help you develop a concept, I will be happy to accompany you in a creative or innovative process (follow the links to find out more and get in touch).

PSST!


You can find all my books on AMAZON



My first English novella: Loudna Between Leaps: Shipwreck is coming soon.


Have a great week!





コメント


bottom of page