top of page

Redemption/ Rédemption

An unpublished scene/ Une scène inédite


pirate ship
Image by Guilherme Gomes from Pixabay

La semaine dernière, j'ai écrit une scene dystopique, d'un futur lointain. Cette semaine, je vous transporte sur les septs mer dans une pirate fantasy.


Cette histoire me tourne dans la tête depuis le week-end dernier, celle d’un autre personnage ancilian qui s’est présenté à moi il y a quelque temps et qui revient sans cesse pour me demander de relater sa vie. Capitaine Mand-Ragore mène son équipage à travers les sept mers pour apporter la paix et la justice dans une société impitoyable. Avec son équipage loyal, ils suivent des indices, enquêtent sur des crimes et combattent des pirates : tous les ingrédients pour une aventure de pirate fantasy. Cette semaine, capitaine Mand-Ragore m’a expliqué comment je devrais raconter leur histoire.


Quand j’écris une première scène, je dois développer toute l’histoire dans ma tête pour identifier le moment qui marque le début. C’est un bon exercice qui me permet de renforcer le squelette d’un roman. Cela ne veut pas dire que la première scène restera la même lorsque j’aurai terminé le manuscrit. Dans un blogue de fiction, je vous propose un avant-goût des personnages et de leur monde.


Capitaine Mand-Ragore vient d’une société au genre fluide, ce qui rend son peuple unique sur sa planète. Le modèle binaire des genres ne se développe qu’à l’adolescence alors que les individus choisissent d’être reconnus comme masculin ou féminin. Dès lors, chaque personne doit suivre des règles strictes et des attentes spécifiques à leur identité. Capitaine Mand-Ragore suit les règles quand c’est nécessaire pour la mission.


Rédemption

Une scène inédite par A.B. Alabee


Nous venons d’accoster au port principal de Jolkaran, la mégapole du Nord, ma ville natale. Les dômes d’argent dominent l’horizon et couronnent de hauts bâtiments étroits. Dès aujourd’hui, le soleil ne se couchera pas avant une semaine. Mon équipage est ravi puisque nous sommes arrivés plus tôt que prévu et nous pourrons célébrer le solstice en participant au plus grand festival de l’année. Comme personne ne semble avoir remarqué le drapeau rouge orné d’une silhouette noire de mandragore qui flotte au mât, je profite d’un moment de paix et de tranquillité.

 

La plupart de mes matelots se trouvent déjà sur le quai et ils me saluent en agitant la main alors qu’ils se mêlent à la vaste foule de visiteurs brillamment habillés. Quelques-uns de mes pairs, avec leurs crinières enflammées typiques, dépassent tout le monde d’une tête. Je ne peux retenir un soupir résigné, car, contrairement à mon équipage qui adore nos séjours à Jolkaran, j’attends avec impatience notre départ dans dix jours.


Je pousse contre la proue et mon hamac se balance. Wellan me rappellerait que je vais me transformer en homard bouilli sous ce soleil brûlant. Comme toujours, il a raison. J’attrape mon tricorne qui repose sur mes cuisses et couvre mon visage. En parlant de Wellan, ses lourdes bottes martèlent le pont alors qu’il s’approche. Je détecte quelques pas doux et des crissements de soie. Dès que je lève mon chapeau, un délicat parfum de rose atteint mes narines.


Je roule du hamac et atterris sur mes pieds devant une jeune femme filiforme qui se protège du soleil sous une ombrelle de dentelle fine. Je fixe mon regard dans ses grands yeux noirs et, tricorne contre mon gilet, je m’incline. Elle me scrute en tendant sa main. Interloqué, je romps le contact visuel pour questionner Wellan qui sourit moqueusement.

« Eh bien, qui est donc cette charmante jeune lady, Wellan ? »


J’aperçois une étincelle de malice dans ses iris bleus alors qu’il s’éclaircit la voix avant de nous présenter :

« Capitaine Mand-Ragore, voici Lady Kaltrak-Jolina, elle… »


Je l’interromps pour prendre la main qu’elle m’offre et embrasser ses doigts. Puisque j’utilise toujours mon identité masculine à Jolkaran, je me dois de respecter leurs pratiques sociales.

« C’est un plaisir de faire votre connaissance, Lady Kaltrak-Jolina. La dernière fois que j’ai rendu visite à vos grands-parents, vous étiez au pensionnat. »


Elle hésite et tourne son attention vers les quelques membres d’équipage qui sont restés à bord pour accrocher des guirlandes multicolores entre les cordages. Afin de respecter la tradition d’arrivée, ce soir, nous lancerons de nombreuses lanternes du navire. J’ai envoyé des invitations à quelques grandes familles, y compris celle de lord Kaltrak, mais je suis certain qu’elles ne les ont pas encore reçues. 


Un sourire timide apparaît sur ses lèvres :

« Quand j’ai vu le matelot porter votre emblème, je suis partie tout de suite à votre rencontre parce que j’ai besoin d’une faveur et je ne veux pas que mes grands-parents le sachent. »


Prenant une pause pour évaluer l’effet produit par sa demande, elle penche la tête sur le côté. Je m’incline à nouveau pour l’encourager à continuer.

« Vous êtes aussi charmant qu’on dit et vous êtes beaucoup plus beau que votre photo dans le journal. »


Je laisse échapper un grondement de surprise qui résonne dans ma gorge :

« Depuis quand est-ce que je fais les journaux ? »

« Depuis que vous avez ramené les Stellaris l’année dernière, ils rapportent toutes vos aventures. »


Wellan rit et je fais claquer mes doigts. Il s’arrête, hoche la tête et s’éloigne. Il sait que j’aime le jus d’agrumes frais, espérons qu’il en trouvera un peu dans le garde-manger. Lady Kaltrak-Jolina accepte mon bras et je la guide vers la table sous la canopée écarlate devant la porte de ma cabine. Sa démarche souple donne l’impression qu’elle glisse dans les escaliers et le long du pont principal. Avec la grâce conférée par des années de formation à l’école préparatoire, elle plie son ombrelle puis s’installe sur l’un des fauteuils en osier, ajustant la soie jaune pâle de sa jupe contre le coussin rouge moelleux.


Assis de l’autre côté de la table, je repose mon coude sur le granit lisse.

« Que puis-je faire pour vous Lady Kaltrak-Jolina ? »


Si vous souhaitez savoir ce que Lady Kaltrak-Jolina demandera, la scène se poursuit dans Chat Gris-Grey Cats pour mes abonnés.
Abonnez-vous gratuitement pour lire la suite!




Si votre rêve est d’écrire un livre (de fiction ou non) et que vous trouvez le concept intimidant, il existe des moyens de vous guider tout au long du processus. Vous pouvez lire les blogues des ateliers créatifs pour trouver … ou vous pouvez me contacter pour essayer une séance gratuite de mentoring créatif.


 

Des cadeaux pour mes abonnés...











... Explorez l'univers des Ancilians. 


Florilège - Histoires ancilianes volume 1 - Disparaissez dans l'imaginaire passé, présent et futur de l'univers des Ancilians.

ANCILIANS - le magazine de l'esprit créatif



et dites-moi dans quel courriel vous voulez recevoir les liens. En bonus, vous recevrez le mot de passe pour découvrir tous les récits inédits que je publie pour mes abonnés sur la page chatsgris-greycats



 

PSST! 

Vous trouverez tous mes livres sur AMAZON 


En préparation pour 2024:

L'Enfant-Gardien 6 Le Talion

Le diamant, une enquête au féeriaume


Bonne semaine!

 

Last week, I wrote a dystopian scene from a distant future. this week, I take you across the seven seas in a pirate fantasy.


This has been spinning in my head since last weekend. Another Ancilians character who introduced themself to me a while ago and who keeps coming back to ask me to tell their story. Captain Mand-Ragore leads their crew across the seven seas to bring peace and justice in a ruthless society. With a loyal crew, they follow clues, investigate crimes and fight pirates: all the ingredients for a swashbuckler, pirate fantasy. This week, they’ve been explaining how I should recall their story.


When I write a first scene, I must develop the whole story in my head to identify when it should start. It’s a great exercise that allows me to strengthen the skeleton of a novel. That said, it doesn’t mean the first scene will remain the same when I finish the manuscript. In a fiction blog, I give a taster of the characters and their world.


Captain Mand-Ragore comes from a gender-fluid society, which makes their people unique on their planet. Their gender identity only develops in adolescence when individuals choose to be recognized as male or female. Thereafter, each person must adhere to strict gender-specific rules and expectations. Captain Mand-Ragore, the protagonist of this pirate fantasy, follows the rules when it helps their mission.


Redemption

An unpublished scene by A.B. Alabee


We have just docked at the main port of Jolkaran, the megalopolis of the North, my hometown. Silver domes dominate the skyline, crowning tall slender buildings. As of today, the sun won't set for another week. My crew is thrilled since we arrived earlier than expected and we will be able to celebrate the solstice by participating in the biggest festival of the year. As no one seems to have noticed the red flag with a black silhouette of a mandrake flying from the mast, I shall enjoy a moment of peace and quiet.


Most of my sailors are already on the quay, waving at me as they mingle with the vast crowd of brightly dressed visitors. A few of my kin with their typical fiery manes, tower over everyone. I can’t hold back a resigned sigh because, unlike my crew who love our stays in Jolkaran, I can wait for our departure in ten days.


I push against the prow and my hammock swings. Wellan would remind me that I’ll turn into a boiled lobster under that scorching sun. As always, he’s got a point. I grab my tricorne resting on my lap and cover my face. Speaking of Wellan, his heavy boots beat the deck as he approaches. I detect some soft steps and silk swishing too. As I lift my hat, a delicate rose perfume reaches my nostrils.


I roll off the hammock and land on my feet in front of a tall slender lady shading under a fine lace parasol. Holding my tricone against my vest, I gaze in her big black eyes and bow. She stares and extends her hand. Unsettled, I break eye contact to question Wellan who smiles mockingly.

“Wellan, who is this charming young lady?”


I catch the twinkle of mischief in his baby blues as he clears his throat before introducing us:

“Captain Mand-Ragore, please meet Lady Kaltrak-Jolina, she…”


I interrupt him to take her hand and kiss her fingers. After all, I’m known as a man in Jolkaran and should abide by their social practices.

“It’s a pleasure to make your acquaintance, Lady Kaltrak-Jolina. At my last visit to your grandparents, you were away at boarding school.”


Hesitating, she turns her attention to the few crew members who remained onboard to hang bunting. To respect the arrival’s tradition, we will launch many lanterns from the ship tonight and I have sent invitations to a few important families, including that of Lord Kaltrak, but I’m certain they haven’t received them yet. 


A timid smile appears on her lips:

“When I saw the sailor wearing your emblem, I set off right away to meet you because I need a favour and I don’t want my grandparents to know about it.”


Pausing to assess the effect of her request, she tilts her head. I bow again to encourage her to continue.

“You’re as charming as they say and you’re much more handsome than your picture in the newspaper.”


I hum:

“Since when am I making the newspapers?”

“Since you brought back the Stellaris last year, they report all your adventures.”

Wellan giggles and I snap my fingers. He stops, nods and walks away. He knows I like fresh citrus juice, let’s hope he’ll find some left in the pantry. Lady Kaltrak-Jolina accepts my arm and I guide her towards the crimson awning shading the table in front of my cabin’s door. She glides down the stairs and along the main deck. With the grace conferred by years of training in preparatory school, she folds her parasol then settles on one of the wicker armchairs, adjusting the pale-yellow silk of her skirt against the plush red cushion.


Sitting across the table, I rest my elbow on the smooth granite.

“What can I do for you, Lady Kaltrak-Jolina?”


If you would like to find out what Lady Kaltrak-Jolina will ask, the scene continues in Chat Gris-Grey Cats for my subscribers.
Subscribe for free to continue reading.



If you want to write a book (nonfiction or novel) and you find the concept daunting, there are ways to guide you throughout the process. My creative workshops will give you some tricks … or you can reach out to me to try a free session of creative mentoring.



 

Gifts for my subscribers...











Explore the Ancilian's universe. 


Anthology - Ancilian's Stories volume 1 - Disappear in the past, present and future of the Ancilian's universe.

ANCILIANS - The Creative Spirit Magazine




... and let me know in which email you would like to receive the link. As a bonus, I will send you the password to access the exclusive stories I publish for my subscribers on the chatsgris-greycats  page.


 

PSST!


You can find all my books on AMAZON 


Coming in 2024

Obsession, a Guardian-child chronicle

Loudna Between Leaps: Shipwreck, a Quantum Warrior chronicle

The Diamond, an investigation in Fairydom


Have a great week!





Image by Guilherme Gomes from Pixabay

1 view0 comments

Recent Posts

See All

Comentarios


bottom of page